A LA UNE

Lutte contre Ebola : Un an après, Alpha Condé distribue de bonnes notes !

Un peu plus d’un an après la confirmation de la fin de l’épidémie d’Ebola sur le sol guinéen, Conakry abrite ce 04 mai 2017, une réunion internationale sur les vaccins intitulés “Vaccins contre Ebolo pour la Guinée et le monde”.

A l’occasion de la cérémonie d’ouverture de cette rencontre, le Chef de l’Etat, Alpha Condé, n’a pas manqué de saluer le rôle de leadership que l’OMS a joué dans la riposte à laquelle plusieurs autres organisations et nations amies ont participé.

Les efforts fournis par les médecins, les scientifiques  et Dr sakoba que beaucoup de Guinéen n’ont découvert qu’à l’avènement de cette épidémie, ont aussi été cités dans le discours d’Alpha Condé.

“Ebola a eu un effet dévastateur sur la vie du peuple de Guinée, des familles et sur notre économie mais ces effets négatifs ont été atténués grâce à la mobilisation  de la communauté internationale”, a mentionné Alpha Condé, lui qui ne s’empechait pas blâmer des organisations internationales intervenant en Guinée.

“(…) j’exprime toute ma reconnaissance pour la qualité des contributions des nombreux scientifiques mais nous ne devons jamais oublier qu’en Sierra Leone, au Libéria et en Guinée, beaucoup de nos médecins ont laissé leur vie dans ce combat, nous devons leur rendre hommage. Je suis très heureux des acclamations qui ont accueilli le Dr Sakoba   parce que qui dit Ebola en Guinée, dit Dr Sakoba”, a déclaré le Président Alpha Condé.

L’Afrique, a rappelé le Président Condé, souffre encore beaucoup de son retard dans le domaine de la science et doit utiliser la recherche pour faire face aux épidémies.

“Je réitère mon appel aux pays industrialisés et aux grandes institutions financières en disant qu’il est temp que le continent africain  bénéficie de transfert de technologies de pointe  notamment dans le domaine de la science biomédicale”, a déclaré le Président guinéen devant des représentants de gouvernements de pays voisins, des représentants de l’OMS et d’autres acteurs du monde de la recherche scientifique.

Car, poursuit le président en exercice de l’Union africaine, face aux épidémies, il est impérieux de trouver des voies et moyens pour encourager la recherche de nouveaux médicaments et vaccins et accélérer leur mise à disposition.

Thierno Amadou M’Bonet Camara

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top