A LA UNE

Dalein et les 500 millions : Des clarifications selon le responsable de la communication de l’UFDG

Alpha Bacar

Depuis quelques jours, les propos de François Bourouno, chargé de communication du PEDN, faisant allusion à l’existence d’un salaire pour le Chef de file de l’opposition, Cellou Dalein Diallo, occupent l’espace public. Alpha Bacar Bah, responsable de la cellule de communication de l’UFDG, joint au téléphone par la rédaction de Mosaiqueguinee.Com, a donné ce qu’il considère être la vérité dans cette affaire.

Notre interlocuteur a tenu d’abord à rappeler le processus par lequel le leader de l’UFDG est devenu Chef de file de l’opposition à travers le vote à l’Assemblée nationale en 2014, d’une loi portant Statut du Chef de file de l’opposition en tant qu’institution.

Puis, chaque institution ayant droit à un budget, explique-t-il, une ligne a été dédiée à l’institution chef de file de l’opposition dans la loi de Finances 2017.

“Le Chef de file de l’opposition a eu la notification du ministère du Budget pour donc lui dire qu’une ligne de crédit a été inscrite au trésor au titre de fonctionnement de l’institution. La procédure a démarré. Cellou Dalein Diallo, dès le 1er septembre 2016, lors de sa rencontre avec le Président de la République, a dit au Président qu’il ne venait pas là-bas pour parler de préséance ou de budget du chef de file de l’opposition mais plutôt pour parler de l’intérêt national, c’est à l’issue de cet entretien qu’il y a eu cet accord”, a-t-il mentionné.

Lorsque la procédure a démarré par cette inscription au trésor d’une ligne dédiée au fonctionnement de l’institution Chef de file de l’opposition, dit-il, à un moment donné Cellou Dalein  l’a stoppée, estimant que les points d’accord qui sont les plus importants pour lui, c’est cela la priorité pour lui et non pas le budget de fonctionnement de l’institution Chef de file de l’opposition.  

Depuis ça, poursuit Alpha Bacar, nous ne savons pas si de l’argent était transféré à Paul ou à Pierre. En tout cas Cellou Dalein n’a rien reçu, il n’a plus reçu de notification. On ne sait pas si cet argent a été transféré à la Banque Centrale ou a quitté le trésor.

Ce qu’il faut rappeler, ajoute le patron de la communication de l’UFDG, c’est que nous sommes en train de construire une démocratie, il ne faut pas se réjouir qu’il y ait dans notre pays une institution portant chef de file de l’opposition et qu’on se heurte à une situation consistant à dire que son budget est ceci ou cela.

Au Mali, cite-t-il en guise d’exemple parmi tant d’autres, le budget du chef de file de l’opposition, c’est 500 millions de francs CFA comme budget, c’est à peu près 7 milliards 500 millions de francs guinéens.

Thierno Amadou M’Bonet Camara

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top