Actualités

CENI : La sortie médiatique des certaines organisations de la société Civile qui viennent à la rescousse de Bakary Fofana

Des plateformes et organisations de la Société Civile dont l’ OCDR et la cellule du Balai Citoyen de Guinée, ont animé ce jeudi une conférence de presse dont l’un des sujets portait sur la cacophonie qui prévaut encore au sein de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI).

Pour ces acteurs de la société civile, il n’a jamais été question pour Bakary Fofana  de démissionner à la tête de la CENI. “Son absence de cinq jours (dénoncée par des commissaires) était motivée par des raisons de santé”, a-t-on dit aux journalistes.

D’ailleurs, ont indiqué les conférenciers, il n’y a jamais eu de l’unanimité autour  de la fameuse pétition  qui a circulé lors d’une plénière à laquelle Bakary  Fofana était absent avant de se retrouver dans la presse.

Au compte du budget de fonctionnement de l’année 2016, ont dit les conférenciers, à peine 10% du montant ont été mis à disposition. “Dans la loi de finance  initiale 2017 aucune ligne n’a été dédiées aux pour les élection locales», indique Mamadi 3 Kaba, président de l’ OCDR.

A l’issue donc de ce constat, ces acteurs de la société civile ont émis quelques recommandations dont entre autres la promotion du dialogue interne et l’instauration d’un système de communication efficace.  Ils ont aussi demandé aux commissaires, d’être républicains, solidaires et respectueux  de la hiérarchie.

Au gouvernement, ils recommandent la mise à disposition des fonds nécessaires pour le fonctionnement normal de la CENI, la création d’une ligne budgétaire pour l’organisation des élections locales 2017 et le respect des prérogatives constitutionnelles de la CENI par le Ministère de l’Administration du Territoire.

Alhassane Djigué

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top