Actualités

Libre opinion : La Cour du Roi Menteur va bientôt prendre feu ! (Par Habib Marouane)

Le palais royal vit dans le plus grand tourbillon de mélodies de tout genre dont l’acoustique tympanise plus d’un. Le pouvoir englobe deux notions essentielles pour sa survie. Il s’agit du commandement et de l’obéissance. C’est l’un des quatre couples fondamentaux du pouvoir.

Dans ce royaume de promesses, coiffé par le Roi Menteur dont même les plus fidèles ne reconnaissent désormais le commandement.

La cour du Roi est prise en otage par deux factions d’opinions opposées dans tout. Tous ennemis, des fidèles arnaqueurs du Roi Menteur, se livrent à une guerre de tranchée, qui conduira sans doute et dans un bref délai à l’éclatement de la cour royale.

Il était une fois dans un royaume de saints sans religion où des fidèles vivaient dans une totale confusion. Dans ce royaume où les poules ont des dents et où les arbres parlent, on retrouve un Roi Menteur dont les jours sont comptés sur cette cité des grandes promesses. Car, sa cour se situe désormais entre les mains de ses pires ennemis qui ne l’ont jamais accepté dans leur vie.

Le Roi est le dieu sur terre, nous a enseigné Thomas Hobbes dans le « Léviathan ». Soit on le reconnaît comme tel, soit on le rejette tout simplement.

Il n’y a jamais de reconnaissance à moitié vis-à-vis du dieu sur terre. Seul maitre de sa cour et le seul par qui il faut prier ou jurer. Le contraire de cela relève du domaine du saint arnaqueur ou espion du Roi.

Au crépuscule du règne du Roi Menteur, le conseil royal se caractérise par des mesquineries, des calculs de successions, des mésententes, le tout dans un total tohubohu. Une première dans l’histoire de la cour même au temps de son prédécesseur, le Roi Malade, il n’en a été.

Les signes d’une fin difficile sont visibles. Les serviteurs ne sont plus au service de leur Maître. La guerre d’égo, la lutte de positionnement et le gain, sont le quotidien de cette cour bâtie sur un édifice aux pieds d’argile et sur du sable mouvant, le tout entretenu par de gros mensonges.

La cour va bientôt prendre feu. Les hostilités seront féroces et sans précédent. Le Roi Menteur est victime de ses propres ménages. Certes, la politique n’est pas la religion, mais dans l’une ou l’autre, l’obéissance ou la fidélité, est de principe.

Reconnaître Dieu et aimer les mécréants à la fois est du domaine des hypocrites. On ne peut jamais prétendre servir le Roi et rester ami à ses ennemis ou détracteurs.

Mais dans ce royaume de mensonges, dirigé par le Roi Menteur et de serviteurs lâches, incohérents et larrons, tout est possible. C’est dans cette cour de pourritures et d’odeurs nauséabondes que les sujets attendent du miracle.

Dans l’espoir de voir demain meilleur dans des promesses les plus utopiques, tous attendent du dernier libérateur (Dieu éternel) un acte de salut. Mais avant, vivons le mépris et le mensonge en continu.

Habib Marouane

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top