A LA UNE

Sécurité routière : Le ministre de la sécurité demande l’application de la loi du Talion

Plusieurs acteurs impliqués dans la gestion de la route comme le syndicat des transporteurs routiers, la Direction nationale des transports terrestres, la gendarmerie routière, les transitaires et la police routière, étaient réunis mercredi 10 mai autour du directeur central de la sécurité routière pour des nouvelles mesures pouvant freiner la cadence  des accidents de la circulation en Guinée. A cette occasion, très remonté contre la recrudescence des accidents mortels de la circulation dans lesquels une trentaine de personnes ont trouvé la mort en 4 jours, le ministre de la sécurité Me Abdoul Kabèlè Camara demande l’application de la loi du Talion « Oeil pour œil, Dent pour dent ».

Pour Me Kabèlè rien n’est perdu, tout pourrait être redressé, il faut lutter contre l’incivisme des citoyens et le laxisme des forces de l’ordre dans l’application des lois.

En dressant le bilan des accidents de la circulation qui ont fait depuis janvier 2017, 94 personnes tuées dans 654 cas d’accidents,  Hamidou Babacar Sarr, Directeur central de la police routière s’est attaqué aux délinquants de la route notamment les forces de défenses et de sécurité qui font des fausses sirènes, des doubles et triples files dans la circulation.

La gendarmerie routière a dénombré 120 cas d’accidents en 2017 avec 388 victimes.

Le syndicat des transporteurs routiers de Guinée ont dénoncé la transformation du secteur des transports en poubelle où sont jetés tous les délinquants du pays et l’application unilatérale de la loi.

Pour matérialiser les recommandations de cette réunion des acteurs de la route, une rencontre des ministres  impliqués dans la gestion de la route est envisagée.

Yenguissa SYLLA

 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top