A LA UNE

Reprise de Salguidia : l’ombre de l’imbroglio libyen

Le Gouvernement semble bien décidé à remettre à flot l’usine Salguidia, fruit de la coopération entre la Guinée et la Grande Jamahiriya libyenne sous feu Mouammar Kadhafi, à l’arrêt depuis de longues années.

Le processus de relance de cette unité industrielle et d’autres, piloté par le ministre Boubacar Barry, suit son cours, mais à pas très feutrés.

En attendant un repreneur sérieux, le Gouvernement tente de sauver ce qui peut l’être du restant des actifs de cette usine, à savoir principalement la zone agricole, objet d’occupations illégales à maints endroits.

Récemment, le ministre Barry, s’est rendu sur le site, où il a fait fermer une carrière d’exploitation du sable, appartenant à des chinois, et décidé de l’évacuation de tous les autres occupants illégaux notamment des agriculteurs.

Toutefois, la principale difficulté à laquelle le Gouvernement risque de se heurter, c’est bien la question d’un interlocuteur fiable côté libyen.

Selon nos informations, conséquence du chao qui règne en Libye depuis la mort de Kadhafi, pas moins de six groupes de personnes, chacun se réclamant fondé de légitimité à représenter la partie libyenne, se sont signalés au gouvernement guinéen.

Le chiendent, c’est donc de savoir avec quel groupe libyen justement, engager les discussions, dans le cadre d’un processus concerté de reprise des activités de cette usine.

En attendant de démêler cet écheveau libyen, le Gouvernement doit faire face au cas des ex travailleurs de cette société, qui attendent toujours d’être situés sur leur sort. Un plan social, s’impose !

Par la suite, il faudra voir clair dans le cas de l’immeuble Salguidia, à Kaloum, un immeuble qui a fait l’objet de trop de velléités de récupération notamment de la part de bien de cadors de l’administration Alpha Condé.

Les noms de plusieurs ministres, y sont cités. Les enquêtes sont en cours.

Dossier à suivre !

Bouba

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top