A LA UNE

Accidents de la route : Les motos-taxis interdites à Kaloum, le mouvement des camions, réorganisé

Les autorités guinéennes en charge des secteurs de la sécurité et des transports, tentent de réagir et de prendre des mesures à la suite de l’avalanche d’accidents, enregistrés ces derniers temps, sur les routes du pays.

Elles ont convoqué samedi à une réunion, tout le ban et l’arrière-ban des acteurs évoluant dans ces secteurs (policiers, syndicats des transports, transporteurs divers…) ;

Au sortir de cette rencontre, ceux qui s’attendaient à des mesures fortes, telle qu’une interdiction de circuler pour les gros camions pendant la journée, ont vu leurs espoirs, douchés.

En effet, en lieu et place d’une telle disposition, outre une interdiction de circuler pour les motos-taxis à Kaloum, centre administratif et des affaires de la capitale guinéenne, une simple réorganisation du mouvement des forçats de la route (gros porteurs), à l’entrée et à la sortie de la presqu’île.

A cause de leur flux dans les deux sens à Kaloum, il a été décidé que la sortie des gros camions du port autonome de Conakry, s’effectuera tous les jours de 10h à 16h30, leur sortie vers la banlieue et ailleurs, à partir de 20h.

Alors questions : quid des camions qui circulent la journée, qui desservent marchés et chantiers ouverts à Conakry et périphérie ? quid des camions de sable à l’origine de tant de dégâts dans la zone de Dubréka ?

Tout ça paraît pour le moment comme une équation insoluble.

Demba Sidicki

 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top