A LA UNE

Ibrahima Kalil Kaba, Directeur de Cabinet de la présidence, une compétence appréciée et félicitée par le Washington post

Discret, sérieux, rigoureux, intelligent et intellectuel, le directeur de cabinet de la présidence de la république de Guinée est le creuset, bref le résumé de tous les talents qu’on peut admirer chez un administrateur.

C’est du moins le constat fait par d’autres regards critiques, médusés, projetés de par le monde sur lui, notamment du Washington Post. IL s’agit de l’un des plus grands journaux au monde basé aux USA.

Ibrahima Kalil Kaba, j’allais dire le Dr  Ibrahima Kalil Kaba, pour ne pas lésiner sur ses qualités et ses titres qu’il collectionne  à foison, est cité par le très sérieux et grand journal américain le Washington post comme étant  l’un  Jeunes africains les plus prometteurs pour la décennie 2020-2030.

Ils sont d’ailleurs deux jeunes, dont les compétences qui sont sans égales sur le continent d’après le journal,  font d’eux,  des personnes de leur génération d’âge les plus prometteuses, donc des relèves  pour une Afrique dynamique portée sur le développement.

Cela ne devrait pas passer sous silence, car il s’agit d’un guinéen, chauvin, foncièrement attachant et attaché  aux valeurs du pays.

Ibrahima Kalil Kaba est aussi ce rare guinéen, diplômé des grandes institutions d’enseignement supérieur du pays de l’oncle Sam. Tout jeune il y est parti dans l’espoir de revenir au pays avec un background qui lui permettra d’être utile et serviable à son pays. Il l’a bien réussi car il est revenu la tête pleine.

Pour ses deux  qualités qui ont été son rêve de gamin, le maninkamory pour ses origines kankanaises qu’il ne renies pas, mais dont il est fier et auxquelles il est fondamentalement  attaché sans faire abstraction au rôle de  service avec parcimonie de la nation, trace son chemin à l’ombre de son mentor, le président Alpha Condé. Ses actes le suivent et le distinguent bien des autres.

D’abord, chef de cabinet civile à la présidence, puis Directeur de cabinet dans la même institution aujourd’hui, IKK par cette distinction justifie la confiance à lui placée par le chef de l’Etat.

De par sa gestion et d’autres qualités connues et non connues, le jeune suit le chemin de son destin aux côtés d’un président à qui il a juré fidélité  et disponibilité.
Ismael Traoré

Commentaires

commentaires

1 Commentaire

1 Comment

  1. Guinée

    17 mai 2017 at 13 h 43 min

    C’est un publicité ou quoi ? je sens la plume du très grand hypocrite Aboubacar DIALLO. C’est dommage quand on nous fait croire que celui meme que tout le monde decrit comme le plus grand parasite du palais est venté ici je me demande. c’est tres triste pour ce pays ou mentir n’est plus un peché.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top