Actualités

Mamou : Le procureur explique comment un agent de la gendarmerie routière a été tragiquement tué par un chauffeur

Procureur de Mamou

Comme on l’annonçait dans une de nos précédentes publications, un  accident de la circulation s’est produit mardi soir sur la nationale Mamou-Dabola, précisément dans la localité de Saramoussaya, située à  75 KM de la ville de Mamou.

Le Procureur général près le Tribunal de Première Instance (TPI) de Mamou, Sidiki Camara, raconte les circonstances de cet accident qui a coûté la vie à un gendarme: «Il s’agit d’un minibus qui quittait Madiana pour Conakry. Arrivé à Saramoussaya plus précisément à Bagataye, il a été signalé par les gendarmes mais il a refusé de garer. C’est alors qu’il a été pourchassé par deux gendarmes à bord d’une moto. Il (le chauffeur a fait semblant de ralentir). Dès que le gendarme (le défunt) est descendu pour procéder au contrôle de routine, il (le chauffeur) a redémarré subitement et a non  seulement marché sur ce gendarme, mais il a aussi marché sur l’autre gendarme qui était resté sur la moto et la moto elle-même».

Aux dires du procureur, après avoir commis le crime, le chauffeur a continué sa route comme si de rien n’était. C’est alors qu’il a été poursuivi  par un autre gendarme, l’adjudant Antoine Loua, qui réussira  à l’immobiliser à Timbo, soit 25km du lieu de l’accident, avant de le conduire à la gendarmerie de Mamou.

Le défunt, Sâa Ismael Iradouno, était un margis âgé de 29 ans. Il laisse derrière lui une veuve et 4 enfants.  

Aux dernières nouvelles, des dispositions étaient prises pour le rapatriement du corps à Guéckédou d’où il est originaire. Le second gendarme, Labilé Patrice Haba, a été évacué mercredi matin sur Conakry pour des soins plus adéquats.

Quant au chauffeur du minibus, Mamadou Baillo Diallo, il a été mis sous mandat de dépôt et transféré à la maison centrale de Mamou en attendant l’ouverture de son procès.

  Alpha Mamoudou Barry depuis Mamou, pour Mosaiqueguinee.com.  

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top