Sports

Première réunion du COCAN : Des discours qui rassurent en attendant les actes

Des mois après sa mise en place, le comité d’organisation de la CAN 2023, s’est enfin  réuni ce jeudi matin à Conakry  dans un réceptif hôtelier de la capitale.

Le protocole et le discours du Président du comité n’ont pas empêché la présentation des membres des seize commissions constituées. Ce qui fût d’ailleurs l’évènement  le plus marquant de la cérémonie.

La centaine de membres présents, chacun à tour de rôle, s’est présenté pour que soit retenus pour l’éternité des visages qui seront jugés plus tard pour leur responsabilité  dans l’organisation en Guinée pour la première fois, si elle aura lieu, de phases finales d’une CAN.

Le département des sports, porteur de ce projet historique,  était représenté par son secrétaire général Fodéba Isto Keira.

Au présidium, le Président Antonio Souaré, était entouré de son vice-président, Kerfala KPC Camara et de son secrétaire général,  le très dynamique Cheick Dèm.

Les silhouettes du premier vice-Président, Mathurin Bangoura et de Djalikatou Diallo, étaient invisibles.

«  Ils sont en mission », a été annoncé  par le présidium de façon  lapidaire pour que le menu soit vite évacué.

Antonio va alors s’engager dans une rhétorique : «  l’organisation de la CAN est une ouverture pour la Guinée du point de vu infrastructures et équipements. Mais pour cela, il faut être dans le positif, s’organiser, se donner la main, travailler ensemble pour réussir le combat. Il faut savoir copier les autres pour réussir une très bonne organisation… on doit servir le foot et non se servir .Notre mission est de réussir l’organisation de la CAN et nous allons le faire. Nous allons construire  des stades à l’intérieur du pays. L’expérience nous enseigne qu’il ne faut pas  construire des stades de 50 à 60mille à l’intérieur car leurs entretiens posent  problèmes. »

Très à l’aise devant un auditoire qu’il a dompté alors très attentif, le patron du football guinéen renchérit : « J’ai répondu au président de la COSAFA lors d’une rencontre en Afrique du sud en lui disant que la Guinée sera à la hauteur de l’organisation de la CAN.  La CAN donnera une autre ouverture à notre pays car elle est l’un des plus grands centres d’affaires au monde ». 

La rencontre a pris fin  sur des lueurs d’espoir qui risquent de s’effilocher si  l’intervalle de temps entre les retrouvailles, dure des « éternités ».

ML Cissé

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top