Actualités

Chine/Séminaire sur le développement de la télévision numérique en Afrique : Discours de la Présidente de la HAC

Mesdames et Messieurs les Ministres

Monsieur le Président de StarTimes, cher Frère PANG XING XING Distingués invités en vos rangs et grades,

Tout protocole observé

Il m’est particulièrement agréable de m’adresser à vous en cette occasion solennelle qui nous est offerte chaque année pour échanger en toute amitié et en toute fraternité sur le développement de la télévision numérique en Afrique.

Je souhaiterais tout d’abord adresser, au nom du Président de la République de Guinée, S.E le Professeur Alpha Condé, de son Gouvernement et de l’ensemble des populations guinéennes, mes sincères remerciements pour l’accueil et l’hospitalité dont la délégation guinéenne et moi-même avons été l’objet depuis notre arrivée. Je voudrais également au nom de la Haute Autorité de la Communication de la République de Guinée que je préside, saluer la présence de mes confrères du Réseau Africain des Régulateurs de la communication et tout particulièrement son Président, Monsieur Nana Kwasi Gyan-APENTENG.

Depuis sa création en 2011, « le Séminaire sur le développement de la télévision numérique en Afrique » a contribué activement à éclairer la lanterne des acteurs africains impliqués dans le processus de transition de la télévision vers le numérique et de facto, celle des décideurs gouvernementaux.

Le thème de cette année : « Généraliser la télévision numérique, jouir de la vie smart » n’est pas choisi au hasard. En effet, les dirigeants africains en ont pris conscience et à juste raison pour s’inscrire dans cette logique depuis plus d’une décennie.

Il est vrai que les pays n’ont pas encore connu le même niveau d’avancement dans cet important processus à date, mais il est incontestable que plus que jamais, la tendance fait effet de mèche et tous ont embarqué dans le train qui nous mènera vers une Afrique où les citoyens, quelles que soient leur origine, leur position sur le continent, accèderont à la télévision numérique. C’est pourquoi, le concept de « Télévision Numérique Terrestre » a évolué vers celui de « Télévision Numérique pour Tous ». L’Afrique est un continent qui a des reliefs très divers et variés selon les zones, ainsi, toutes ses parties ne sauraient être couvertes par le signal numérique de la télévision terrestre.

Ainsi pour palier cet état de fait, la très généreuse offre de S.E le Président XI XING PING de doter 10.000 villages africains de la télévision numérique par satellite devient une amorce de résolution de ce problème. Vous me permettrez de féliciter au passage le groupe STARTIMES qui a été choisi pour mettre en œuvre ce projet historique. Je suis sûre, qu’en sa qualité de Président en exercice de l’Union Africaine, S.E. le Professeur Alpha CONDE accordera une attention toute particulière à la réalisation de projet.

Mesdames et Messieurs, Distingués invités, Il vous souviendra qu’à l’occasion de la conférence des chefs d’Etats de l’Union Africaine en janvier 2016, 10 (dix) pays à savoir: l’Angola, le Burkina-faso, la Côte d’Ivoire, le Tchad, le Gabon, le Kenya, le Mali, le Rwanda, le Sénégal et le Soudan du Sud, ont initié « Smart Africa ». Le Benin, Djibouti, l’Egypte, la Guinée, le Niger et le Togo ont suivi juste après et à ce jour, 18 pays ont adhéré.

C’est vous dire que l’Afrique a compris ; elle a compris et a commencé à se mobiliser pour généraliser la télévision numérique. Elle a compris parce qu’elle a commencé à créer des «villes intelligentes» où des « citoyens intelligents » profiteront au maximum d’une «administration intelligente » et des « infrastructures intelligentes».

Pour se faire, la télévision numérique reste un des outils les mieux adaptés pour toutes les couches sociales afin de permettre leur évolution vers « la vie intelligente ». Les objectifs de développement durable ont déjà permis de tracer les voies qui nous mèneront à cela. Les plans et programmes de développement de nos pays tendent vers ces objectifs qui, à n‘en point douter, apporteront le bien- être tant recherché par nos populations.

Chers frères et sœurs, des médias, des télécommunications, des administrations, de l’industrie donnons nous la main pour que vive l’Afrique intelligente.

Il y a des statistiques qui annoncent que plus d’un milliard de Smartphones, de tablettes et autres objets connectés sont en Afrique. Les Africains ont commencé à jouir de la vie intelligente avant que les infrastructures n’y soient totalement déployées. Nous savons car nous y vivons, que celles-ci et les lois et règlements peinent toujours à être élaborés, adoptés et promulgués pendant que les acteurs sont obligés de suivre la satisfaction des exigences sans cesse croissantes des consommateurs.

Nous devons donc tous ensemble œuvrer pour faciliter l’avancement des processus de numérisation des télévisions en cours et encourager nos gouvernements à investir sans hésiter dans les infrastructures à large bande.

Je voudrais conclure mes propos en citant le Président Paul KAGAME du Rwanda qui disait: « l’investissement dans les technologies de l’information et de la communication est essentiel pour propulser un pays à un niveau de productivité et d’efficacité.

Investir dans les technologies de l’information et de la communication n’est pas fait au détriment d’autres secteurs, l’investissement dans les T.I.Cs donne lieu à des avantages pour chaque secteur et le plus tôt que vous commencez sera le mieux ».

Vive la Coopération Chine – Afrique

Vive la Télévision numérique

Vive l’Afrique Intelligente Je vous remercie

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top