A LA UNE

Cas Toumba Diakité : Le Président de l’INIDH rappelle le ministre de la Justice à l’ordre

Suite à la menace des avocats du Commandant Toumba Diakité d’informer la Cour Pénale Internationale (TPI) sur des éléments du dossier du 28 septembre, le ministre de la Justice a semblé banaliser cette démarche.

Pour Dr Mamadi Kaba, président de l’Institution Nationale Indépendante des Droits de Humains (INIDH), lui qui ne cesse de militer toujours pour le transfèrement de ce dossier la CPI, Cheik Sako devrait rester serein et prendre au sérieux cette menace.

Dans un restaurant de la place, notre interlocuteur commence par expliquer que la CPI se saisit d’un dossier dès lors que c’est prouvé que  le pays concerné n’a pas la volonté ou la capacité de rendre la justice dans un dossier de crime contre l’humanité ou de génocide.  

Puis, il expliquera que parmi les trois modes de saisine de la Cour, il y a l’auto-saisine sur la base d’informations que la Cour reçoit.

Dans le cas de la Guinée, si les avocats de Toumba saisissent la Cour avec des éléments  tangibles, prouvant que la Guinée n’a pas la volonté ou la capacité ou les deux, de rendre justice, cela peut susciter une réaction de la Cour allant jusqu’à l’auto-saisine”, a-t-il déclaré.

A suivre l’intégralité de cette interview !

Thierno Amadou M’bonet Camara

 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top