A LA UNE

Culture et Sport : le trophée du CIO 2017, remis à Fodéba Isto Keira

Le Comité International Olympique (CIO) décerne chaque année un trophée. Pour l’année 2017, c’est le Guinéen Fodéba Isto Keira, Secrétaire général du ministère en charge de la Culture et des sports, qui est distingué par l’organisation internationale.

Devant un aréopage de personnalités guinéennes dont le ministre en charge de la Culture et des Sports, les présidents de la Fédération Guinéenne de Football (FEGUIFOOT) et du Comité National Olympique, les Directeurs généraux de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS) et l’Office Guinéen de Publicité (OGP) et plusieurs cadres de l’administration publique et amis  du récipiendaire, ledit trophé lui a été remis vendredi dans un hôtel de la place.

Siaka Barry, ministre en charge de la Culture et des Sports, n’a pas tari d’éloges à l’endroit de son collaborateur. “Ce trophée n’est pas que symbolique, il vient surtout en consécration d’une lutte et d’un combat d’un homme au service d’une jeunesse et au service surtout des valeurs cardinales de cohésion nationale, d’unité nationale, de paix et de développement à travers les vecteurs que sont le sport et la culture”, dira-t-il.

A son tour, l’heureux récipiendaire se réjouira d’abord du choix porté sur sa personne. “Vous devez savoir que je suis fier d’être un produit de la révolution culturelle socialiste. Nous avons commencé nos études ici, nous ne connaissions aucun autre pays, nous avons étudié ici à l’université guinéenne et nous sommes fiers d’être les produits de cette université”, a rajouté Fodeba Isto Keira à son long parcours rappelé par le maître de cérémonie, Jean Batiste Williams.

Isto Keira n’a pas manqué de rendre hommage à tous ceux qui ont contribué à sa réussite. Il citera à cet effet les anciens Présidents Lansana Conté, Dadis Camara et Sékouba Konaté, l’ancien Premier ministre Jean Marie Doré et plusieurs autres personnes dont des journalistes.

A noter que les candidats sont sélectionnés d’abord au niveau national à travers les Comités Nationaux Olympiques. C’est à l’issue de cette présélection que  le dernier choix  est fait au niveau central.

Le thème choisi cette année, Le sport et la culture au-delàs des frontières, traduit l’ambition de combattre la discrimination et mettre le sport et la culture au service de l’intégration.

Thierno Amadou M’Bonet Camara

 

 

 

 

 

 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top