A LA UNE

Politique : l’UPR hausse le ton contre certains membres de son comité national des jeunes

Le Comité national des jeunes de l’UPR n’est plus dynamique, le parti n’a pas de bureau national des femmes. C’est pour palier ces deux handicaps que des travaux sont en cours au niveau des deux couches. A l’occasion de l’assemblée générale du parti de ce samedi, les femmes et les jeunes ont fait les compte-rendus des travaux internes demandées par le bureau politique national.

Après le mois de ramadan, tout responsable du comité national des jeunes de l’UPR qui ne prend pas part aux rencontres se verra infligé une sanction allant jusqu’à la destitution. Ceci devrait permettre de désigner des jeunes plus disponibles pour le parti afin de redynamiser cet organe de la formation politique de Bah Ousmane.  

En ce qui concerne les femmes, elles ont fait savoir qu’elles n’ont pas encore pu se retrouver pour faire le travail demandé. Elle n’ont pas manqué de fustiger le comportement de leur présidente qui n’est jamais disponible.

“Un parti politique ne peut pas aller sans les femmes. Il faut que les femmes s’organisent”, a déclaré le président de séance. Le Bureau politique national a promis de prendre des dispositions utiles pour que tout rentre dans l’ordre

Elle ont aussi fustigé le bureau politique national dont plusieurs membres ne prennent pas part aux assemblées générales du parti.

Thierno Amadou M’Bonet Camara

 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top