A LA UNE

Condamnation du «Maire» de Tougué: «il est victime de son appartenance politique» (Avocat)

Le 26 mai dernier, Mohamed Sacko Barry et Moussa Sylla, respectivement président de la délégation spéciale de Tougué et receveur à ladite commune, ont été condamnés chacun à trois ans de prison ferme par la justice de paix de Tougué.

Les deux étaient poursuivis pour détournement  de 167 millions 714 mille francs guinéens, un montant destiné à la commune de Tougué,

Rencontré ce lundi par un reporter de Mosaiqueguinee.com,  Me Alseny Aissata Diallo, avocat du  président de la délégation spéciale de Tougué, a dénoncé ce qu’il qualifie d’acharnement et de procès politique contre son client.

«Il s’est avéré au cours des débats, que M. Sacko Barry n’y était pour rien. Mais malgré tout, le tribunal l’a condamné  à 3 ans de prison ferme, au paiement de 10 millions de francs guinéens au titre de dommage et intérêt et au remboursement de 167 millions 714 mille francs guinéens  avec Moussa Sylla», explique l’avocat.

«Contre cette décision que nous n’avons pas du tout partagée, nous avons interjeté immédiatement appel dans la salle pour empêcher son exécution», a-t-il ajouté.

«Mon client est victime de son honnêteté, de sa bonne volonté, (…) il est victime de son appartenance politique parce que simplement il est de l’UFDG. Et imaginez bien, c’est le préfet de Tougué qui est le plaignant. C’est pour vous dire qu’il est du mauvais bord. S’il n’était pas de l’UFDG, on n’allait pas du tout s’acharner contre lui», renchérit Me Alseny Aissata.

En attendant l’aboutissement de cet appel, Mohamed Sacko Barry est détenu à la prison civile de Labé.

Mamadou Sagnane

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top