Actualités

Proposition de Création d’une Cellule de Coordination de la Communication du Gouvernement en lieu et place de la Cellule de Communication du Gouvernement (Par Laye Mamadi CONDE)

Pour diriger efficacement, répondre aux aspirations et exigences du peuple, le gouvernement se doit d’initier une politique de communication qui émane d’une stratégie globale de la circulation transversale de l’information.

Cette politique consistera à faire connaitre à travers diverses démarches communicationnelles, les plus compréhensibles par tous, les rouages, le fonctionnement et les formes d’intervention des différentes structures de l’Etat, dans un cadre cohérent d’une communication concertée. Il faut alors une interrelation, une interconnexion entre les différents services de l’Etat, pour éviter des interventions incohérentes de certains Ministres, Directeurs et Chefs services dans les medias.

La plupart de nos hauts cadres ont envie de se faire entendre, de s’exprimer sur des sujets souvent qu’ils ne maitrisent pas, ou interviennent dans des langages décousus, cela affecte sérieusement la crédibilité des messages véhiculés par l’Etat.

Le déficit de la communication du Gouvernement, non je préfère d’ailleurs la mauvaise, qui a constitué l’obstacle majeur ayant entravé l’instauration d’un feed back, visant à rapprocher l’administration des administrés et freiner la circulation des informations entre les différents compartiments du gouvernement, a été douloureusement ressenti lorsqu’il s’agissait de la mise en place d’un programme de lutte contre le virus maudit Ebola et les cas les plus récents, sont la violence à Boké et l’accident de Dubréka.

On s’était aperçu de l’incohérence, de l’inefficacité dans la communication du Gouvernement : pour une même cible, des messages différents. Les acquis du gouvernement sont parfois mal perçus ou mal interprétés par ceux qui veulent toujours réduire au néant l’effort du gouvernement, ainsi le peuple a l’impression que rien n’est fait, ni entrepris dans le cadre de l’amélioration de leurs conditions de vie.

Pour remédier à ce grave déficit et cette mauvaise communication du Gouvernement, il serait important de mettre en place une Cellule de Coordination de la Communication du Gouvernement, en lieu et place de la cellule de communication du Gouvernement, qui aura pour rôle :

  • d’éviter les formes d’intervention contradictoires de l’administration autour d’une même question ;
  • de renforcer le mécanisme  de circulation de l’information   ;
  • d’amorcer une dynamique de la communication afin qu’elle prenne de l’ampleur au sein des structures administratives de l’Etat ;
  • de veiller à une cohérence dans les interventions des Ministres et autres cadres de l’Etat pour une meilleure compréhension du public cible ;
  • de veiller à la libre circulation de l’information pour limiter les cloisonnements entre les différents services  de l’Etat ;
  • d’envisager la mise en œuvre d’un réseau intranet auquel tous les Ministres et autres démembrements de l’Etat pourront accéder et procéder directement à des échanges de données.

La Cellule de Coordination de la Communication du Gouvernement, permettra que, l’ensemble des décideurs parle le même langage, et que les différents intervenants s’accordent sur la nature des informations à transmettre aux cibles (peuple, citoyen), ce qui faciliterait davantage le travail du porte-parole du gouvernement.

La réussite de la modernisation de l’administration, de la bonne gouvernance, de l’esprit d’équipe qui constitue l’une des préoccupations du Président de la République et de son gouvernement, est conditionnée par des changements de comportements et d’habitudes. Or pour gagner ce pari, il faut une communication soutenue structurée, ce qui permettrait encore de venir à bout de certaines résistances administratives et comportementales des citoyens.

Dans un pays comme la République de Guinée, où il est plus facile de véhiculer les rumeurs avec son cortège d’éléments d’intoxication, il est indispensable de maintenir la population constamment informée, par le biais de la communication adaptée, pour que le citoyen prenne résolument conscience des problèmes liés à la gestion de l’Etat. Tout en étant informé sur les perspectives, les réalisations et les progrès réalisés par le gouvernement.

 L’absence d’informations utiles et la méconnaissance du fonctionnement de l’appareil administratif éloignent le citoyen des réalités de son pays, et peuvent aussi installer un climat de doute et de manque de confiance.

Il est aujourd’hui plus que jamais nécessaire de restructurer la communication du gouvernement, afin de lui permettre d’influencer les situations de crise, les modifier au besoin, et de rester toujours proche du citoyen.

C’est pour dire que, l’image d’une institution n’est ni le fruit du hasard, ni un cadeau tombé du ciel, elle s’inscrit dans une perspective stratégique, elle se gagne aussi au jour le jour à travers divers actes de communication.

Laye Mamadi CONDE, Consultant en Communication

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top