A LA UNE

Visite du président au Foutah : Une affaire de gros sous

 Bien qu’aucun calendrier n’ait été encore avancé pour la prochaine visite du président de la République dans la préfecture de Labé, en Moyenne Guinée, les préparatifs eux, vont bon train.

C’est le moins quon puisse écrire, pour ce qui concerne notamment le coût de ce voyage présidentiel jugé onéreux, même si le pool financier promet de s’y mettre pour réduire la voilure budgétaire.

Alpha Condé a promis de se rendre à Labé, dans le cadre de la célébration de la journée de l’éleveur. En attendant que la date de ce voyage présidentiel ne soit fixée, les cadres de la majorité présidentielle, originaires de la Moyenne Guinée, ainsi que des associations alliées du parti au pouvoir, mettent les bouchées doubles pour la réussite de l’événement.

C’est dans cette optique que des équipes constituées de membres issus de chacune des préfectures de la région, ont effectué récemment des tournées de sensibilisation et d’information dans leurs périmètres respectifs.

Des visites de terrain qui ont permis de peaufiner un projet de budget relatif au transport et à l’hébergement des participants durant cette visite.

Car chacune des préfectures devra drainer du monde vers le site d’accueil qu’est Labé, le moment venu. Ce qui nécessite forcément des frais de transport et de nourriture à débourser pour faciliter la mobilisation des foules. L’objectif étant de réussir un coup d’éclat.

Au départ donc le budget de cette visite se chiffrait  à plusieurs milliards de francs guinéens. Vu que les coordinateurs des préfectures de la région auraient mis la barre très haut,  dans la conception de leur budget, selon des sources proches de la coordination régionale chargée de l’organisation de cette visite présidentielle. Cette coordination dirigée par Aliou Diallo, Inspecteur d’État et ancien ministre des Transports, aurait au vu de la situation de conjoncture économique que connait le pays, recommandé au pool financier de réduire la voilure budgétaire.

Pour ne pas dissuader le chef de l’Etat à renoncer à faire le voyage. Même si les organisateurs semblent plutôt compter sur des sources de financement autres que celles du pouvoir. Comme de «généreux» donateurs issus des milieux prospères proches du palais. Qui trouveront en de pareils événements, une occasion ultime de renvoyer l’ascenseur à leur «bienfaiteur», qu’est bien sûr le président Alpha Condé qui sait se montrer généreux, quand il sagit d’aider des clans et autres lobbys à se beurrer les tartines.

Il renvoit ainsi l’image d’un président beaucoup plus proche des riches que des pauvres. Ce qui est en porte-à-faux avec l’image quil cultive, qui est celle d’une sorte de Robin des bois.

Il faut noter pour finir que certains observateurs avertis se demandent si ce voyage au Foutah Djallon aura finalement lieu cette année. Pour la simple raison que la région attendrait encore et toujours la réalisation des promesses présidentielles dont l’implantation de cette fameuse usine de transformation de la pomme de terre dans la sous-préfecture de Timbi Madina, dans la préfecture de Pita.

Pour ces observateurs, rien ne sert de  brasser beaucoup d’air,  sil ny a pas de traces visibles sur le terrain.

Source : LIndépendant, partenaire de mosaiqueguinee.com

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top