Annonces

Vindicte populaire : l’UFC exige l’ouverture d’une enquête judiciaire (déclaration)

Honorable Aboubacar Sylla, président de l’UFC

La Direction Nationale de l’Union des Forces du Changement (UFC) est vivement préoccupée et profondément bouleversée par la propagation, à l’échelle nationale, de la vindicte populaire et de ses nombreuses et intolérables conséquences sur le respect des libertés fondamentales consacrées.

  Dernièrement, les manifestations de ce sinistre phénomène ont violemment et tristement coûté, dans des conditions encore  confuses et troublantes, la vie à un jeune homme, lynché par une foule en colère, ce lundi, 29 mai dernier au quartier Lambagny, dans la Commune urbaine de Ratoma. Ce regrettable incident qui a choqué l’opinion nationale continue de cristalliser la colère des proches de la victime et porte toujours des risques réels et imminents de vendetta contre les auteurs présumés ou supposés de ce crime.

  Le Président Aboubacar Sylla est choqué par la prolifération de ces actes odieux et répréhensibles d’un autre âge et dénonce une atteinte grave et inacceptable aux droits humains et aux fondamentaux de l’état de droit et de la République.

  La Direction Nationale soutient que l’injustice et l’impunité qui gangrènent aujourd’hui, le fonctionnement de l’appareil judiciaire rendant ainsi inefficace, les Cours et les Tribunaux, dans leur mission républicaine de dire et d’appliquer le droit concilié à la démission irresponsable de l’État dans sa fonction régalienne d’assurer la sécurité des personnes et de leurs biens ainsi que de la mauvaise gouvernance, constituent les véritables et sérieuses raisons de ce phénomène.

  L’UFC exige l’ouverture d’une enquête judiciaire diligentée et aboutie afin d’élucider ce drame de Lambagny et tant d’autres et de poursuivre, pour leurs faire répondre de leurs actes, devant la loi, tous les commanditaires et auteurs de cette forfaiture.

  Soucieuse de garantir l’ordre républicain, fondement de toute démocratie et le respect de l’institution judiciaire, l’Union des Forces du Changement interpelle les pouvoirs publics à restaurer l’autorité de l’État dans les formes et les conditions prévues et définies par la loi, de manière à mettre un terme à ce problème et de préserver la paix civile et la quiétude sociale.

  L’Union des Forces du Changement s’inclinent pieusement devant la mémoire de toutes les victimes innocentes de ces différentes tragédies et présentent ses condoléances les plus  émues à leurs familles et proches.

   Déterminée à œuvrer en faveur d’un état de droit, plus juste et plus respectueux des droits humains, la Direction Nationale invite les citoyens à cesser partout sur le territoire national à recourir à toute forme de vindicte populaire et à se référer à la justice et à elle seule, pour faire porter devant elle, leurs réclamations et les torts dont ils s’estiment être victimes.

  Vive la République !
Vive l’État de droit !

Conakry, le 1er juin 2017
La Direction Nationale de l’UFC

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top