A LA UNE

Guinée-Maroc : Grogne sociale sur un chantier financé par la fondation du Roi Mohamed VI

Une cinquantaine d’ouvriers engagés dans les travaux de construction du centre de formation de Nongo (Conteyah), un chantier financé par la fondation du Roi Mohamed VI,  manifestent depuis  24 heures. Selon M. Aboubacar Sidiki Mara, secrétaire général adjoint de l’UGTG, rencontré sur les lieux ce mardi, ces travailleurs ont été utilisés pendant un bon moment dans le cadre d’un contrat à durée déterminée mais aux termes imprécis.

Aujourd’hui, poursuit-il, l’employeur veut les mettre à la porte en leur demandant de revenir un mois après pour entrer en possession de leur droit. «Le vrai problème aujourd’hui est qu’il y a une crise de confiance entre l’employeur qui est ITQANE et les employés», précise le syndicaliste.

Donc, poursuit-il, aujourd’hui on est là pour tirer ça au clair afin qu’on sache réellement qui gère le personnel, qui doit être renvoyé et qui va être gardé.

« Dans notre pays, l’ouvrier est considéré comme une personne qui n’a aucun droit, malgré l’existence de l’ensemble des textes juridiques que nous avons», fustige Aboubacar Sidiki Mara.

«Ce problème devait être réglé depuis fort longtemps par l’inspection générale du travail, mais depuis le début des travaux, ces travailleurs n’ont reçu aucun inspecteur du travail ici», a t-il conclu.

Alhassane Djigué

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top