Actualités

Mise au point du Groupe Itqane par rapport à un article posté sur Mosaiqueguinee.com

C’est avec un vif intérêt, qu’à l’instar des nombreux et fidèles lecteurs de votre site, nous avons lu l’article intitulé ‘’Guinée-Maroc’’ : Grogne sociale sur un chantier financé par la fondation du Roi Mohamed VI, posté le mardi 6 juin 2017. Dans un de ses passages, l’article en question s’appui sur les déclarations d’un certain Aboubacar Sidiki Mara, revendiquant le titre de secrétaire général adjoint de l’UGTG, rencontré sur les lieux et affirmant selon le reporter du site, que «Le vrai problème aujourd’hui est qu’il y a une crise de confiance entre l’employeur qui est Itqane et les employés».

Loin de nous l’intention d’entretenir une polémique stérile, mais plutôt animé par le souci de transparence dans nos activités et la volonté manifeste d’apporter des informations utiles et crédibles afin d’éclairer la lanterne du public et des travailleurs, nous nous inscrivons en faux contre cette affirmation péremptoire et sans fondement soutenue par Mr Mara de l’USTG.

Contrairement aux affirmations de Mr Mara, sachez qu’Itqane, Groupe, Responsable de la mise en œuvre des travaux des chantiers de Nongo et de Sonfonia n’est pas un employeur.

En effet, conformément à la législation du travail en vigueur en Guinee, est des besoins opérationnels et d’efficacité, notre groupe a signé des contrats  en bonne et due forme avec  deux (2) sociétés  d’intérim de droit guinéen (BCEIP et VCI) chargées exclusivement de la gestion du dossier du personnel et des travailleurs.  Ces contrats tiennent compte des clauses de fin de contrat et du tarif entièrement payé par Itqane à l’intérimaire incluant une provision pour règlement et indemnités de licenciement des travailleurs. A date, le groupe Itqane s’est acquitté intégralement de ses obligations contractuelles en vers BCEIP et VCI-Guinée et ne traine aucune arriéré de payement avec qui que ce soit.

Autre précision utile et importante, c’est que la Fondation Mohammed VI pour le Développement Durable n’est, en rien, responsable de la mise en œuvre du projet, confié a Itqane qui, pour se consacrer aux aspects techniques, architecturaux et opérationnels  des chantiers, a passé des contrats de gestion du personnel avec les sociétés BCEIP et VCI. Ce sont donc ces deux sociétés de droit guinéen qui sont entièrement responsables des travailleurs et par conséquent censées faire face à leurs revendications.

En Guinée, comme ailleurs, le groupe Itqane est connu et reconnu pour le respect de ses engagements contractuels tout comme, la préservation des droits et de la sécurité du personnel et des travailleurs qui évoluent sur ces chantiers.  

Nous tenons à cette mise au point pour l’image du Groupe et la crédibilité des actions appuyées par la Fondation Mohammed VI pour le Développement Durable. Tout en restant ouvert pour tout éclairage utile, le Groupe Itqane invite les uns et les autres à prendre attache avec nos sociétés contractuelles pour trouver les solutions idoines aux problèmes posés.

7 juin 2017, La cellule de communication du groupe Itqane

 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top