Actualités

Friguia et Simandou : Kassory de nouveau en Russie et en Chine pour redonner l’espoir d’y croire

Depuis bientôt deux semaines, le ministre d’Etat à la Présidence chargé des investissements privés, accompagné du ministre des mines, séjourne en Chine et en Russie dans le but de maintenir le cadre de dialogue pour des négociations en cours en vue de la relance de Friguia et du projet simandou.
Ils y sont encore pour quelques jours, a-t-on appris de bonnes sources. Ce qui laisse présager toute la complexité qui s’attache à la mission avec l’obligation de ramener dans leur besace le meilleur résultat souhaité.
Les discussions auraient été fructueuses en Chine au sujet du fameux projet litigieux du simandou, nous rassure-t-on.
Kassory Fofana, connu pour son management et son dada pour les grandes officines de discussions dans les affaires, d’où la justification de son choix par le Président à ses côtés, et son accompagnateur, le ministre Abdoulaye Magassouba, donnent ainsi un coup d’accélérateur à un projet, s’il sort de sa léthargie, pourrait résumer à lui seul le bilan de la magistrature actuelle en termes de création d’emplois et de mobilisation de recettes pour l’Etat.
Nous y reviendrons sur les avancées significatives qui auraient été obtenues avec une délégation guinéenne qui les aurait bien pu épiler des partenaires spéculateurs réticents. Des avancées si elles s’avèrent, qui donnent l’espoir d’y croire
En Russie, la dernière étape de la mission, il s’agirait de hâter le pas à cet autre partenaire dans le projet de relance de l’usine d’alumine de Friguia.
« Porter un phare d’appréciation sur le parcours et renouveler les engagements pris afin qu’ils soient inscrits en urgence pour le bonheur de la population de Fria », telle est la quintessence des discussions qui seraient en cours, a-t-on appris.
D’un constat bien plus réel des observateurs sur le terrain, c’est la première fois depuis la fermeture de l’usine, que la population de cette ville, autrefois industrielle, soit traversée par une once d’espoir pour la reprise des activités de l’usine.
Tout à l’honneur alors de celui qui a fait rêver et qui continue de se battre sans grand bruit sous la direction de son boss Président qui ne se gêne pas en public d’affirmer être fier de son engagement.
Vous comprendrez de qui il s’agit.
Mohamed

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top