A LA UNE

L’opposition donne des détails sur ses manifestations en vue : elles seront «ininterrompues» !

Des leaders de l’opposition républicaine

Au sortir d’une plénière qu’elle a tenue ce lundi, 12 juin 2017 au QG de l’UFDG, l’opposition républicaine a encore annoncé la reprise des manifestations politiques à partir du mois de juillet. Elle dénonce toujours la non-application, selon elle, de l’accord du 12 octobre.

«Nous avons décidé en conséquence, d’envisager des manifestations sur les voies et places publiques dès au sortir du mois de ramadan. Nous allons initié une série de meetings dans les différentes communes de Conakry pour informer et sensibiliser non seulement les militants, mais tous les citoyens de la capitale…Dans la deuxième quinzaine du mois de juillet, nous allons enchaîner avec les manifestations», a annoncé le porte-parole, Aboubacar Sylla.

«Nous avons décidé de mettre en place immédiatement une commission d’organisation (…) Nous  allons nous inscrire cette fois-ci dans un cycle ininterrompue de manifestation. Il ne sera plus question de les arrêter et de nous appeler au dialogue, nous n’avons plus besoin de dialogue, nous avons aujourd’hui un accord qu’il faut appliquer», a ajouté le président de l’Union des Forces pour le Changement (UFC).

A noter que ce n’est pas la première fois que cette opposition brandit la menace de manifester pour réclamer l’application de l’accord du 12 octobre.

Selon la mouvance présidentielle, soutenue dans sa position par Tibou Kamara, Conseiller personnel du Chef de l’Etat, on ne peut pas parler de non-application dudit accord. Le parti au pouvoir soutient que plusieurs points de cet accord, à l’image de celui portant sur la révision du code électoral, sont en cours d’exécution.

Mamadou Sagnane

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top