A LA UNE

Journée Internationale de l’albinisme : les albinos de Guinée font l’autopsie de leurs souffrances

C’est la salle du 28 septembre du palais du peuple qui a servi de cadre ce mardi, à la cérémonie officielle de célébration de la journée internationale des personnes atteintes d’albinisme.

En Guinée, le thème choisi cette année est : «La déficience chez les personnes atteintes d’albinisme ne doit pas être un frein à la lecture».

D’après le secrétaire général administratif de la Confédération Nationale des Albinos de Guinée (CNAG), en Guinée les personnes atteintes d’albinisme se retrouvent d’une façon ou d’une autre marginalisées, stigmatisées. Face à la pauvreté, dit-il,  on retrouve malheureusement de nos jours un nombre d’enfants et de femmes. Les enfants, regrette-t-il, sont livrés à la mendicité.

«Malgré les multiples sensibilisations et autres assistance faites par les partenaires et des organisations de défense des droits des personnes atteintes d’albinisme, il reste encore beaucoup à faire. C’est pourquoi nous recommandons au Président de la République une rencontre trimestrielle afin de discuter des problèmes des personnes atteintes d’albinisme en Guinée», sollicite Mohamed Saliou Seck, secrétaire général administratif de la CNAG.

Ce représentant des albinos a aussi demandé à Alpha Condé, président en exercice de l’Union africaine,  l’organisation d’un forum panafricain des albinos en Afrique avant fin 2017.

Alhassane Djigué

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top