A LA UNE

Santé : Bras de fer entre des guérisseurs traditionnels et certains cadres du ministère

Des membres de la Fédération Guinéenne des Associations des Guérisseurs Traditionnels et Herboristes (FEGAGTH) ont animé une conférence de presse ce mardi 13 juin à Conakry. Dans une déclaration qu’ils ont rendue publique, ces acteurs de la médecine traditionnelle ont fustigé le comportement de certains cadres du ministère en charge de de la Santé.

Parmi les maux auxquels ils sont confrontés selon eux, ils ont cités ce qui suit :

  • Exclusion de la fédération par le ministère de la santé et de l’hygiène publique de toutes ses attributions statutaires ;
  • Le refus de financement des projets présentés par la fédération ;
  • Le blocage de toutes les demandes d’audience adressées aux différentes autorités et même aux bailleurs de fonds ;
  • Le montage de faux projets au nom des tradi-praticiens.

«Les acteurs de ces pratiques mafieuses sont: Dr Younoussa Ball, secrétaire général du département de la santé, Dr Ernest Paquilé Gamys chef de division médecine traditionnelle, Dr Naman Keïta ancien ministre… La stratégie utilisée par ces cadres mafieux pour détourner le montant de financement de l’hôpital national des tradipraticiens a consisté au départ à la création d’une ONG portant la même dénomination que L’AGTP, à la tête de laquelle ils ont placé la personne de M. Abdoulaye Moussa Doumbouya dit savant noir», ont-ils déclaré tout en précisant que la somme qui était destinée à la construction de l’hôpital s’élève à 2 milliards 143 millions 492 mille 150 francs guinéens.

Le président de la FEGAGTH, Mamady Daman Traoré, a profité de cette conférence pour demander au président de la République d’accepter de les recevoir afin de trouver une solution idoine.

Mamadou Sagnane

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top