A LA UNE

François Bourouno à l’opposition républicaine : «il faut manifester pour un objectif !»

Lundi dernier, l’opposition républicaine a encore annoncé la reprise de ses manifestations de rue à partir de la deuxième quinzaine du mois de juillet pour protester de façon «ininterrompue» contre «le non-respect de l’accord politique» du 12 octobre 2016. Dans un entretien accordé à la rédaction de Mosaiqueguinee.com, le chargé de communication du Parti de l’Espoir pour le Développement National (PEDN), parti membre de l’opposition, a laissé entendre que sa formation politique  ne partage  pas cette démarche.

«Dans une République, même si la constitution prévoit de manifester, il faut le faire pour un objectif. C’est ce que nous avons essayé de faire de 2011 à 2015. Mais on s’est rendu compte que certains parmi nous n’avaient pas les mêmes objectifs que nous», a déclaré François Bourouno.

«Pour nous, nous manifestions pour obtenir les éléments essentiels qui caractérisent la vie politique de notre nation et qui pourraient constituer de véritables leviers pour l’équilibre de notre démocratie. (…) Malheureusement certains ont joué à la complicité avec le pouvoir», a-t-il  ajouté.

Pour Bourouno, ces acteurs de l’opposition dite républicaine avancent des arguments qui prouvent  qu’ils sont en retard par rapport au PEDN.

«Dire qu’on ne veut plus de dialogue, on veut l’application des points de l’accord, c’est ce que le PEDN avait conseillé depuis 2015 pour dire qu’il n’était pas important d’accumuler des arriérés d’accords sans que les différents termes ne soient appliqués. On ne nous a pas écoutés», a conclu François Bourouno qui souhaitera par ailleurs que les manifestations soient pacifiques et qu’il n’y ait plus de mort dans ce pays.

Mamadou Sagnane

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top