Actualités

Coupe de la CAF/Horoya-Mounana : Un révélateur de la nouvelle envergure prise par l’équipe d’Antonio Souaré

Alors qu’au début, il y avait peu, très peu de pronostiqueurs à pouvoir se résoudre à parier un seul petit kopeck sur les chances de qualification du club de Matam, surtout dans un groupe considéré comme le plus relevé des phases de poule de la Coupe de CAF, bon an mal an, les hommes de Victor Zvunka, tracent leur chemin et semblent désormais en meilleure position de prendre le dessus sur tous leurs adversaires, en s’ouvrant royalement la voie vers une qualification historique pour les quarts de finale d’une compétition africaine de clubs.

Après trois journées de confrontations, le moins qu’on puisse dire, est que le Horoya AC, s’en tire plutôt à bons comptes, avec à la clé une victoire, et deux matches nuls.

Tout a commencé par le déplacement de Joburg, à la mi-mai, où l’équipe du président Antonio Souaré, est passée à un cheveu d’un exploit comme on ne peut l’imaginer.

Alors que les Rouge et Blanc, menaient par 2 buts à 1, le représentant local (Super sport United), n’aura son salut que dans les derniers instants du match, et à l’arrivée, un score de parité de 2 buts partout et un partage de points.

Vient ensuite, la réception à Conakry fin mai du TP Mazembe, donné grandissime favori de la poule, eu égard une cotation en bourse à l’échelle du continent comme rarement un club l’a été.

Cela fait près d’une décennie que le club de Lubumbashi de l’homme d’affaires, doublé d’homme politique, Moise Katumbi, s’impose sur le continent, aussi bien en Ligue des champions qu’il a remportée il y a quelques années, qu’en coupe de la CAF.

Là-aussi, le Horoya AC est passé tout près d’un autre exploit. Les hommes de Zvunka, ont dominé 1-0 leur adversaire jusqu’à l’heure du match, avant de se faire rejoindre au score. Au bout du match, un score de parité et un nouveau partage de points.

Lors de la 3è journée, le Horoya se déplaçait au Gabon pour croiser le fer au représentant local, CF Mounana, considéré comme le petit poussin du groupe.

Le club gabonais, a été défait lors de ses deux premières sorties, 0-2 face à Mazembe et 3-5 face à Super Sports United.

Il revenait donc au club du président Antonio Souaré, à son tour, d’aller dicter sa loi à ce petit poussin. Ce qu’il réussit avec panache, quoique sur la plus petite des marques, 1-0, face à Mounana, au match aller.

En attendant le retour ce mardi au stade du 28 septembre, il faut dire que tous ces résultats combinés, constituent une performance grandeur nature qui offre aujourd’hui un nouveau statut au Horoya AC, celui d’un club qui se taille une stature continentale.

Toutefois, l’élan, le bel élan pris, a besoin de se solidifier, d’être confirmé. Pour cela, le club de Matam, ne pouvait rêver d’une meilleure occasion que le match de cet après-midi, la réception de CF Mounana, qu’il a donc dominé dans ses propres installations.

La bande à Zvunka, a toutes les cartes en mains, pour se révéler enfin comme un grand club, capable de rivaliser avec les meilleurs du continent, capable de performances au sein du gotha du football africain.

Que les hostilités commencent cet après-midi, pour qu’éclose enfin un géant du continent !

Tant valent tous les investissements colossaux faits par un homme dont la seule passion est le football, qui mérite enfin, de goûter au bonheur des victoires, des grandes victoires.

Osez rêver !

La Cellule d’appui

 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top