A LA UNE

Manifestations de rue : L’UFDG, désormais seule !

Rarement, depuis l’avènement de l’administration Alpha Condé au pouvoir en Guinée, les divisions au sein de l’opposition guinéenne, n’avaient atteint un tel pic.

A la suite des anciens premiers ministres, les sieurs Sidya Touré de l’UFR et Lansana Kouyaté du PEDN, c’est désormais toute la meute de leaders, qu’on croyait véritablement ancrés au sein de l’OR (Opposition Républicaine), amenée par l’UFDG, qui décident de se démarquer de celle-ci, et de ne plus continuer à demeurer dans la même voie, de tort et de travers, sans objectifs à même d’en valoir la peine.

En effet, à propos des nouvelles manifestations de rue, précédemment énoncées justement par cette opposition dite républicaine, l’UFDG et son leader, El Hadj Cellou Dalein Diallo, se retrouvent désormais seuls au monde, à demeurer dans cette voie.

Cela semble désormais clair, pour celles qui pourraient se tenir, comme cela avait été annoncé, au sortir du mois de ramadan, l’UFDG devrait faire sans Dr Faya Millimouno du BL, mais aussi sans les trois nouveaux alliés du FAD, que son Aboubacar Sylla de l’UFC, Mouctar Diallo des NFD et Jean Marc Telliano du RDIG.

Dans différentes interventions lundi dans la presse, ces leaders, ont déclaré ne plus vouloir participer à des manifestations qui ne serviraient que des ‘’intérêts partisans’’, aux conséquences fâcheuses.

Mieux, signe de désaveu à El Hadj Cellou Dalein Diallo, qui tentait samedi, de chauffer à blanc l’esprit de ses militants, en vue de ces manifestations, Aboubacar Sylla, porte-parole de l’OR, aurait déclaré en conférence de presse hier, qu’il n’y avait pas de raison d’organiser celles-ci, en ce moment, arguant que des avancées importantes étaient en train d’être enregistrées dans le cadre de l’application de l’accord du 12 Octobre 2016.

Ça branle dans le manche et ça sent du roussi ! Peut-être que l’éclatement n’est plus loin !
Demba

Commentaires

commentaires

2 Commentaires

2 Comments

  1. tim

    4 juillet 2017 at 15 h 28 min

    Ça va risquer de donner une connotation peulhe à la manifestation contre le pouvoir de Alpha Condé. Cela n’est pas bon pour l’UFDG sur le plan international car la communauté internationale n’aime pas les partis ethniques. Célou sera confirmé comme le chef ou leader d’un parti ethnique. Il sera totalement discrédité.

  2. leno

    5 juillet 2017 at 12 h 10 min

    en guinee ce sont les peuls de l ufdg qui sont champion en sabotage a travers les manifestations violentes de rues

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top