A LA UNE

Ousmane Gaoual porte plainte contre des journalistes et un homme politique

De sources concordantes, le député Ousmane Gaoual Diallo a porté plainte contre François Brouno, porte-parole du PEDN et plusieurs journalistes.

Parmi les sept (7) journalistes visés par la plainte de Gaoual, il y a les confères Aboubacar Diallo (Administrateur général de Mosaiqueguinee.com), Boussiriou Doumba (visionguinee.info), Lamine Mognouma Cissé (Djigui FM), Ousmane Kandet (Guineeinfomonde) et Ibrahima Sory Camara, DG de la radio Djigui FM. Le procès devrait s’ouvrir le 25 juillet 2017, au Tribunal de Première Instance de Dixinn.

Lamine Mognouma Cissé et le DG de la radio Djigui FM sont poursuivis pour des propos qu’aurait tenus François Brouno dans un des numéros de l’émission le Quotidien, animée par le premier. Les autres confrères sont reprochés par le député d’avoir repris ces propos qu’il estime irrévérencieux à son encontre.  Le député demanderait aux journalistes de lui verser chacun la somme d’un milliard de francs guinéens.

En attendant de savoir quelle suite sera donnée à cette affaire par la justice devant laquelle Ousmane Gaoual a comparu à plusieurs reprises tantôt pour la violence physique par laquelle il se distingue très souvent (Affaire Tanè) et ses écarts de langage dangereux dans une République (TPI de Dixinn), il faut se demander qu’est ce qui a dû changer tout d’un coup pour que lui qui a traité notre justice de tous les noms d’oiseau, reconnaisse enfin qu’il faut lui faire confiance et que c’est à elle qu’il faut faire recours.

Quelque soit l’issue de ce procès, il constituera une victoire pour la République. Les quelques Guinéens qui suivent encore Ousmane Gaoual, seront certainement contents de savoir qu’il a enfin pris conscience, qu’il sait désormais que l’usage de ses muscles et de ses paroles incendiaires doit impérativement être remplacé par la formulation  d’une plainte lorsqu’il s’estime mécontent d’un acte posé par le Président Alpha Condé qui ne représente plus rien à ses yeux ou par un autre citoyen de ce pays.

Espérons que d’autres Guinéens moins républicains, violents et irrespectueux de  nos juges et de nos institutions, dont Ousmane Gaoual Diallo est le prototype vivant, empruntent enfin le  chemin de la justice !

Wait and see !

Thierno Amadou M’Bonet Camara

Commentaires

commentaires

1 Commentaire

1 Comment

  1. Barrack Tall

    4 juillet 2017 at 11 h 31 min

    Tu développe ici une maladie atroce qui entraîne toujours de vous rongés, c’est n’est nullement pas une information mais des bobards qui était l’une de vos expériences sur le plan académique, vous êtes des journalistes alimentaires. Nous le savons tous mais tôt ou tard la victoire j’aillira au peuple de Guinée avec l’ufdg.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Les Plus Lus

To Top