A LA UNE

Affaire Guinea Airlines : le PDG du groupe GBM, Antonio Souaré et l’aviation civile mettent fin aux rumeurs !

Après le lancement de Guinea Airlines en février 2017, des  rumeurs ont été entendues non seulement par rapport à son véritable propriétaire, mais aussi  autour retard du décollage d’un premier vol de cette compagnie aérienne privée qui tarde encore à se réaliser.

Pour mettre fin à ces rumeurs et apporter des précisions concernant la procédure administrative et le travail technique en cours, Antonio Souaré, PDG du Groupe Business Marketing (GBM) et les autorités  de l’aviation civile guinéenne étaient face à la presse ce mercredi. D’amples informations ont été fournies aux journalistes, désormais  mieux édifiés.

Revendiquant d’abord 35 ans de parcours, environ 100 mille  emplois créés avec O franc dû à l’Etat, l’homme d’affaire guinéen s’est insurgé contre ceux qui soutiennent  que Mohamed Alpha Condé, fils du Président, serait le véritable propriétaire de cette compagnie. «GBM est propriétaire à cent pour cent de Guinea Airlines. Guinea Airlines n’est pas une compagnie du gouvernement guinéen… C’est irrespectueux de la part de celui qui a dit que la compagnie appartient au fils du Président», a déclaré Antonio Souaré.

Puis, rassurant que ce n’est pas la disponibilité des avions qui fait défaut pour que des avions de la compagnie commencent à rallier des villes du pays, Antonio Souaré a indiqué que pour le moment, les aéroports sont inexploitables. A l’aéroport de Labé par exemple, rapporte-t-il, il n’y a pas moins de 80 maisons construites sur le site. «L’État de nos infrastructures aeroportuaires à l’intérieur du pays laisse à désirer», a attesté le DG de l’Autorité Guinéenne de l’Aviation Civile.

Pour Mamady Kaba, ancien ministre des Transport et actuel Directeur Général de l’Autorité Guinéenne de l’Aviation Civile, il faut féliciter Antonio Souaré pour avoir osé se lancer dans ce secteur. “Cette compagnie a été créée dans les règles de l’art, en respectant toutes les règles éditées en la matière”, a témoigné pour sa part, un autyre Directeur. 

Si l’état piteux des aéroports à l’intérieur du pays est à régler pour que les vols de Guinea Airlines commencent à rallier des grandes villes de la Guinée, au niveau international il ne reste plus que l’obtention d’une autorisation appelée Certificat d’Opérateur Aérien, a fait savoir M. Sékou Oumar Thiam, Directeur du transport aérien à l’Autorité Guinéenne de l’Aviation Civile. Ce certificat va lui permettre  de rallier des capitales sous-régionales comme promis lors du lancement.

Depuis plus de 15 ans, a rappelé le responsable de la cellule réhabilitation des compagnies aériennes, notre pays souffrait de l’absence d’une compagnie aérienne de droit guinéen. «Nous avons eu à répertorier environ 15 promoteurs qui voulaient créer des compagnies  chez nous mais la compagnie Guinea Airlines a été la première parce qu’elle remplissait  toutes les conditions liées à la création d’une compagnie chez nous. La plupart des autres promoteurs comptent sur des investissements étrangers…», a ajouté Abdoulaye Djibril Camara.  

La compagnie Guinea Airlines a son siège et son personnel établis à Conakry, dans la commune de Kaloum, a ajouté le PDG.

Thierno Amadou M’Bonet Camara

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top