Actualités

La présence de plus de 34 mille ZEBUS dans la région forestière dérange : la question réunit l’administration régionale

Depuis plus d’une décennie, la région administrative de N’zérékoré constitue un pôle d’attraction pour l’élevage des bovins, une terre d’asile pour de nombreux éleveurs des pays voisins, fuyant des guerres.

En 2002 et 2010, d’importantes vagues ont foulé le sol guinéen, plus précisément dans les préfectures de Beyla et Lola. A ces époques, aucune décision de refoulement n’a été prise de la part des autorités administratives qui restaient timides en considérant ces éleveurs comme des personnes en danger.

Aujourd’hui la  présence massive des ZEBUS est devenue très préoccupante au regard des nombreux conflits qui naissent dans plusieurs localités de la région, aussi de la dégradation poussée de l’environnement et d’autres problèmes sanitaires qui se posent fréquemment.

Pour trouver une solution à cette problématique, une conférence régionale  regroupant les administrateurs, élus locaux et cadres de la direction régionale de l’élevage, s’est ouverte ce vendredi dans à N’zérékoré.

Définir des actions dont la mise en œuvre permettra de débarrasser la région de cette présence massive de ZEBUS en est l’objectif principal. Il faut noter que de nos jours les troupeaux de ZEBUS ont envahi les préfectures de Beyla (11. 198 têtes), Lola  (20.128 têtes), Macenta (2837 têtes) et N’zérékoré (552) pour un effectif total de 34. 715 têtes.

Les organisateurs de cette conférence ont affirmé qu’au terme de la mise en œuvre du plan d’actions, la région sera débarrassée des ZEBUS, la quiétude sera préservée et la paix renforcée.

Nous y reviendrons !

Alpha Saliou Diallo

 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top