A LA UNE

Témoignage pathétique de Dalein aux obsèques de Charles Pascal Tolno : «Il n’acceptait jamais que l’opposition républicaine se fissure»

Cellou Dalein Diallo aux obsèques de Charles Pascal Tolno

Lors des obsèques de feu Charles Pascal Tolno ce lundi au palais du peuple, le chef de file de l’opposition a évoqué les souvenirs qu’il garde encore de son ancien prof de physique au lycée de Labé, devenu des décennies plus tard un conseiller politique dont il ne sait pas comment il va vivre l’absence.

«On s’es retrouvé au sein de l’opposition républicaine récemment. J’ai admiré son courage, la force de ses convictions. Il était doté d’un courage physique exceptionnel. Il était toujours en première ligne lors de nos manifestations. Il recevait comme nous, en pleine figure du gaz lacrymogène, il a même été frappé malgré son âgé », a déclaré Cellou Dalein Diallo.

Ce qui touche de plus le chef de file de l’opposition, c’est qu’il vient de perdre un faiseur de paix au sein de l’opposition républicaine.  «Il n’acceptait jamais que l’opposition républicaine se fissure. Je ne sais pas si son absence prolongée n’a pas contribué à ce qui lui arrive maintenant. Mais en tout cas lorsqu’il était là, il était vigilant et attentionné. Chaque fois qu’il y avait malentendu entre les leaders de l’opposition républicaine, il provoquait une réunion, cherchait à aplanir les divergences, il prodiguait des conseils et réussissait toujours à réconcilier les gens », a révélé Dalein.

« Je suis ému, peiné parce que j’ai perdu aussi un conseiller comme l’a dit Dr Fodé Oussou Fofana. Il était mon conseiller, il était humble, il venait à la maison pour me poser des questions et me donner des conseils. Je ne sais pas comment je vais vivre l’absence du Pr. Charles Pascal Tolno», conclura-t-il avant de prier pour le défunt.

En attendant de savoir exactement ce que Cellou insinue en parlant de Ce qui arrive à l’opposition républicaine, et qui pourrait être une conséquence de l’absence de Charles Pascal, rappelons qu’il y a en ce moment un parfum de désamour  entre lui Cellou et trois autres leaders, à savoir Mouctar Diallo, Aboubacar Sylla et Jean Marc Telliano.

Thierno Amadou M’bonet Camara

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top