Région

Accusé du meurtre de sa concubine à Dalaba, il est inhumé à Mamou : «le corps risquait d’être brûlé» (Procureur)

Le corps de Boubacar Bah dit Layli, ce jeune qui est accusé du meurtre sa petite amie à Dalaba, ne sera pas enterré dans cette ville. L’homme a été inhumé à Mamou où il est décédé dimanche dernier.

Deux jours après son décès, le corps de Layli était  toujours à la morgue de l’hôpital régional de Mamou, dans des conditions assez détériorées. Dans un entretien qu’il a accordé à notre correspondant régional, le procureur de la République près le tribunal de première instance de Mamou, a confié que le défunt serait finalement inhumé à Mamou.

«Lorsque j’ai été informé du décès, tout de suite j’ai pris contact avec M. le gouverneur pour qu’on puisse ramener le corps de Boubacar Bah dit Layli à Dalaba, afin de procéder à son inhumation. Mais malheureusement, après un sondage qu’on a pu faire à Dalaba, on s’est rendu compte que la foule est toujours en colère. Elle a dit que si jamais on ramenait le corps à Dalaba, il risquait d’être brûlé», explique Sidiki Camara.

Sur la question de savoir ce que la loi prévoit dans de telles circonstances,  le procureur parle d’extinction de l’action publique. «La loi dit que lorsque le suspect ou l’accusé meurt, il y a l’action publique qui est éteinte», a-t-il  fait comprendre.

A en croire Sidiki Camara, une  réquisition aux fins d’inhumation a été adressée au président de la délégation spéciale de Mamou, afin de procéder à l’inhumation de Boubacar Bah. L’enterrement a été fait mardi dans la soirée. Selon le procureur, la famille du défunt se trouvant à Dalaba, a pris la poudre d’escampette.

A noter que Boubacar Bah a mortellement poignardé sa petite amie Yayé Bobo Bah vendredi dernier, avant de s’éventrer le lendemain.

Alpha Mamoudou Barry, Mamou pour Mosaiqueguiee.com

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top