A LA UNE

Cérémonie de restitution de la tablette volée à l’AN : «Disons qu’elle avait disparu par inadvertance», propose Deen Touré (Exclusif)

Dr Deen Touré

C’est dans le bureau de l’honorable Deen Touré, président du groupe parlementaire des Républicains, que la fameuse tablette volée à l’Assemblée nationale a été restituée à son propriétaire ce vendredi. Première précision, Jean Marc Telliano en personne et les députés membres du Front pour l’Alternance Démocratique (FAD) qui le soutenaient avant de savoir qu’il est le coupable de cette affaire, ont tous brillé par leur absence.

«Vous êtes pondéré et aujourd’hui, même si on n’est pas ensemble totalement, c’est bonnet blanc, blanc bonnet. Face à ça, on est obligé d’accepter des choses qu’on ne saurait accepter avec d’autres. Les premiers à venir, c’était une forme de prise de position», a déclaré le doyen de la délégation qui a accompagné le jeune député Yaya Traoré, propriétaire de la fameuse tablette.

Deuxième précision importante, il a été prouvé par un chèque, que Jean Marc Telliano avait proposé de verser une somme de huit millions afin qu’une nouvelle tablette soit payée. Le propriétaire a exigé sa tablette volée, qu’il aurait achetée à l’étranger. Lorsqu’un membre de la délégation a proposé qu’une déclaration soit faite pour expliquer ce qui s’est réellement passé, le négociateur Deen Touré a opposé une fin de non recevoir à cette requête.

«Disons que la tablette a disparu par inadvertance et elle a été retrouvée. On n’a pas besoin de donner des détails aux gens. Je veux que toi tu te taise, qu’on se taise nous aussi…», a déclaré le président du groupe parlementaire de l’UFR.

A toutes ces belles paroles, l’on a joint l’essentiel. La tablette a été restituée à son propriétaire. La délégation qui a accompagné la victime de ce vol avéré, n’a pas manqué de demander au Négociateur de dire au député Jean Marc  de se taire, de cesser de nier publiquement alors qu’il a reconnu les faits. Sinon, menace cette délégation, la fameuse vidéo où il a été vu en train de « voler » la tablette sera diffusée.

Ce règlement à l’amiable heurte beaucoup de Guinéens qui auraient voulu voir le député trimballé en justice. Cet avis est largement partagé par les internautes qui ont commenté nos articles sur cette affaire depuis le début.

Nous y reviendrons …

Thierno Amadou M’Bonet Camara

Commentaires

commentaires

1 Commentaire

1 Comment

  1. M Barry

    14 juillet 2017 at 21 h 45 min

    Quelle honte. Si un citoyen lambda vol il est lynché et quand un député vol on règle à l’amiable.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top