Actualités

Banalisation du viol en Guinée : l’UFC se dit vivement préoccupée (Déclaration)

La Direction Nationale de l’Union des Forces du Changement (UFC) est vivement préoccupée par la multiplication, récemment dans notre pays, des faits de viol, notamment sur des mineures.

Le Président Aboubacar Sylla est profondément écœuré par une pratique indécente et immorale et dénonce une atteinte sérieuse et intolérable aux droits fondamentaux de la femme et de la jeune fille.

L’Union des Forces du Changement soutient que le phénomène du viol témoigne, dans notre société, d’une crise grave et profonde de valeurs humaines et morales et constitue, à ce jour, l’un des problèmes de société, les plus importants et les plus cruciaux.

L’UFC trouve incompréhensible la posture des Organisations Non Gouvernementales (ONG) de défense des droits humains qui se sont vite essoufflées, après avoir, pour une courte période, porté, dans l’opinion nationale et internationale, le leadership dans la lutte contre ce crime et la prise en charge des victimes.
Soucieuse de contenir la hausse fulgurante de ce délit ainsi que de ses dégâts, de ses effets nuisibles et graves sur la santé, le bien-être, et la dignité des victimes, l’UFC appelle instamment à une amélioration immédiate du dispositif institutionnel, légal et réglementaire en vue de renforcer la prévention et la répression de ce crime odieux.

 La Direction Nationale de l’UFC exprime, aux nombreuses victimes, violemment agressées dans leur chair et dans leur être et à leurs familles, sa vive compassion ainsi que sa solidarité totale et entière.

Vive les droits de la femme!
Vive les droits humains!
Vive la République !

Conakry, le 21 juillet 2017
La Direction Nationale de l’UFC

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top