A LA UNE

Manifestations de l’opposition républicaine : Trois partis politiques font leur retour

C’est une bonne nouvelle pour l’opposition républicaine qui compte organiser un meeting ce samedi dans la commune de matoto. Trois partis politiques qui l’avaient quittée il y a un peu plus de huit (8) mois pour se retrouver au sein du fameux front pour la défense des droits de citoyens (FRONDDC), ont décidé de revenir à la maison.  

Le RRD d’Abdoulaye Kourouma, le parti ADC-BOC de Dr Ibrahima Sory Diallo et le PUSG de madame Bangoura Hadja Fatou, ont officialisé leur retour à travers une conférence de presse organisée au siège du RRD à Sangoyah.

«Depuis plus de huit (8) mois, nous avons quitté l’opposition républicaine suite à des malentendus liés à l’application de notre charte appelée charte de l’opposition républicaine. Celle-ci a été violée par certains leaders de l’opposition… Nous avons reçu l’invitation du chef de file de l’opposition ces derniers temps, nous avons discuté sur des questions essentielles liées à la vie de l’opposition guinéenne. Nous avons également donné l’engagement de reconsidérer notre position par rapport à notre départ de l’opposition républicaine. Nous avons examiné toutes les questions pour notre éventuel retour au sein de cette opposition. Nous déclarons officiellement que nous acceptons de revenir dans l’opposition républicaine», a déclaré Ibrahima Sory Diallo, président du parti ADC-BOC.  Toutefois, ces partis demandent le respect de la charte de cette opposition par tous ses membres.

«Il y a eu un problème au niveau du point 2 de l’accord. On n’était pas d’accord mais c’est validé, c’est devenu une loi. On ne peut pas s’opposer à ça”, a expliqué le président du Rassemblement Pour la Renaissance et le Développement, Abdoulaye Kourouma.

Parlant de la crise à la CENI, Abdoulaye Kourouma  a répondu à ceux qui invitent le chef de l’Etat à dissoudre l’institution. Il leur demande de se ressaisir. «Le président peut promulguer la loi de création d’une institution, mais il n’est pas facile pour lui de dissoudre comme ça la CENI» a-t-il déclaré.

Il faut rappeler que cette décision de ces partis de revenir dans les rangs de l’opposition républicaine intervient quelques jours après la rencontre entre Cellou Dalein Diallo, Abdoulaye Kourouma et Dr Ibrahima Sory Diallo.

Mamadou Sagnane

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top