Actualités

Prévention des conflits : Le chemin balisé en vue d’une stratégie nationale

Les travaux de l’atelier participatif d’analyse des conflits pour l’élaboration d’une stratégie de prévention des conflits et de renforcement de la citoyenneté, ont pris dans l’après-midi de ce vendredi 21 Juillet 2017.

A cette cérémonie, on notait la présence du Ministre Conseiller personnel du Président de la République, Mr Tibou Kamara, de celle du ministre Secrétaire Général de la Présidence et de plusieurs membres du Gouvernement dont Mme la Ministre du Plan et de la Coopération Internationale, Mme la Ministre de l’Action sociale, de la promotion féminine  et enfance, le Ministre des Mines et de la Géologie, réunis autour de Monsieur le Ministre de l’Unité nationale et de la Citoyenneté Mr Kalifa Gassama Diaby.

Plusieurs partenaires au développement de la Guinée dont le Directeur Pays PNUD Guinée et des représentants des agences du Système des Nations Unies ont pris part à la cérémonie de clôture.

C’est le Représentant du Haut-Commissariat des Nations Unies aux Droits de l’Homme, assurant l’intérim de Mme Séraphine Wakana, Coordonnatrice du Système des Nations Unies en Guinée qui passé le message des Nations Unies au nom de Mme la Coordonnatrice.

Ainsi, Monsieur Louis Marie Bouaka, dans intervention a commencé par féliciter le Ministre de l’Unité Nationale et de la Citoyenneté et saluer son leadership pour la réussite de cet atelier avant d’indiquer que le Système des Nations Unies se mobilisera pour la mise en place des mécanismes de programmation pour des actions concrètes sur le terrain avec l’appui de tous les partenaires techniques et financiers.

Dans cette dynamique, les acquis engrangés au cours de ces trois doivent être capitalisés dans la perspectives des prochains projets de consolidation de la Paix en Guinée.

M. le Ministre Secrétaire Général de la Présidence dans son discours de clôture a remercié le Système des Nations Unies pour engagement à accompagner la Guinée dans le processus de réconciliation avant de solliciter la Construction d’infrastructures pérennes pour la consolidation de la Paix et la cohésion sociale.

Les 130 participants venus des principaux ministères impliqués, des institutions républicaines, du patronat, des syndicats avec une forte représentation des principaux acteurs des régions naturelles, des préfectures, des leaders religieux et de la société civile, répartis en travaux de groupes ont pu approfondir la réflexion autour des réponses potentielles à la gestion des conflits concernant conflits, notamment les Conflits fonciers, les Conflits politiques, les Conflits économiques, les Conflits entre éleveurs et agriculteurs, les Conflits miniers ainsi que les Conflits fonciers et domaniaux.

Le Groupe de Conakry s’est penché par exemple sur 3 types de Conflits : les conflits liés à l’eau et électricité, les conflits électoraux et conflits liés à la gestion des ordures.

Après analyse et parmi les recommandations retenues dans les travaux de groupes, il faut noter : l’Actualisation du code foncier, la vulgarisation de son application effective, la mise en place d’un mécanisme efficace et inclusif de gouvernance foncière en intégrant les dimensions traditionnelles et modernes,  la Révision de la législation en matière de création des partis politiques qui prend en compte la diversité culturelle du pays, la Réduction de l’technicisation des partis politiques par l’autorisation des candidatures indépendantes aux élections communales, législatives et présidentielles et l’Implication de la diaspora dans les mécanismes de consolidation de la Paix et l’Organisation de semaines culturelles et de dialogues régionaux

L’objectif de cet exercice participatif d’analyse des conflits était d’identifier les principaux besoins en matière de consolidation de la Paix dans le but de permettre au Département de l’Unité Nationale et de la citoyenneté d’avoir une cartographie actualisée des conflits en Guinée, de déterminer les axes d’intervention stratégique prioritaire et d’alimenter la réflexion pour l’élaboration d’une stratégie nationale de prévention des conflits et d’un plan d’action.

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top