Actualités

Manifs contre un 3ème mandat : Ahmed Sékou Traoré invite la jeunesse de ne plus aller à rangs dispersés

Les deux premières manifestations contre les velléités d’un troisième mandat, dirigées par des artistes, se sont soldées par des arrestations.

La marche du 17 juillet dernier, conduite par Elie Kamano et des acteurs de la société civile, a été stoppée dès son entame, des manifestants arrêtés.  Quelques jours après, le 25 juillet précisément, un carnaval dirigé par Takana Zion, aussi a été interrompu. Le reggae man a été interpellé et gardé au gnouf.

C’est pourquoi, Ahmed Sékou Traoré, coordinateur du front citoyen, demande à l’ensemble de la jeunesse guinéenne de s’unir pour pouvoir faire face à toute éventualité d’un troisième mandat.

«Nous avons organisé une marche avec Elie Kamano, elle a été empêchée. Certains d’entre nous ont été arrêtés. Takana aussi a organisé un carnaval, le même sort lui a été réservé. C’est pour empêcher la jeunesse de se mobiliser. Si les autres sont dans la logique de nous combattre, pourquoi nous ne pouvons pas nous unir pour combattre ce fléau ? La jeunesse a le devoir ultime de s’unir et combattre cette tentative d’opérer un troisième mandat.  En tout cas ce n’est plus caché, on le constate dans toutes les rencontres. C’est ce que le président souhaite aujourd’hui», a dit Ahmed Sékou Traoré.

«Il faut que la jeunesse s’unisse si nous sommes pour le même objectif. Nous n’avons pas le droit de nous désunir», a insisté cet activiste de la société civile.

SAGNANE

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top