A LA UNE

Procès contre la présidente de la HAC : Martine Condé blanchie par le TPI de Kaloum

Le procès contre Martine Condé, présidente de la Haute Autorité de la Communication (HAC),  a connu un dénouement ce jeudi.  Le Tribunal de Première Instance de Kaloum vient de rendre sa décision.

La présidente de la HAC était poursuivie par Joachim Baba Millimono, commissaire à la même institution,  pour menaces, violences, voie de fait et abus d’autorité.  Le tribunal a jugé les faits de non constitués.

«Je savais en venant que la justice allait dire la loi, le droit, parce que je n’ai rien sur la conscience», a déclaré dame Martine Condé au sortir du tribunal.

Pour sa part, Me Salifou Béavogui, avocat de la partie civile, dit que c’est un autre rendez-vous que vient de rater la justice guinéenne.

«Aujourd’hui, cette décision vient fouler au sol l’arrêt de la cour constitutionnelle. C’est incompréhensible mais acceptable dans le contexte Guinéen », déplore-t-il. Me Salifou Béavogui a aussitôt indiqué qu’il fera appel.

A l’issue de ce procès qu’elle vient de remporter, dame Martine ne veut plus cohabiter avec le commissaire Joachim. «Pourquoi je vais avoir des relations avec quelqu’un qui se considère comme mon ennemis ?Je n’aime pas vos questions qui n’ont pas de sens», a-t-elle répondu aux journalistes.

Alhassane Djigué

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top