Actualités

Lutte contre la mouche des mangues à Kankan: des planteurs des villages Kobikoro et Bousoura, outillés

En Haute Guinée, la mangue occupe une place de choix dans l’économie des ménages en période de soudure. Cependant, ces dernières décennies, le constat est alarmant. D’importantes quantités de mangues pourrissent chaque année.

En cause, la piqûre d’une espèce de mouche, très nocive pour le fruit. Face à l’ampleur des dégâts, des cadres techniques en la matière, sous la houlette d’une  ONG, ont visité plusieurs plantations dans les villages de Kobikoro plus à l’Est, et Boussoura à l’extrême Sud de la Commune urbaine de Kankan.

A chacune des étapes, la mission a conféré avec des jeunes planteurs sur les causes, les conséquences et les remèdes liés aux attaques de ces mouches.

«D’abord, nous avons insisté à ce que les plantations soient aménagées afin de favoriser l’ensoleillement. Puis, nous leur avons proposé une gamme de produits naturels à combiner et à appliquer de façon raisonnée. Cela consiste à empêcher les bêtes (mouches de mangue Ndr) de venir détruire au lieu de les tuer, chose qui a un impact destructeur sur la Biodiversité”, a déclaré le franco-guinéen Saïkou Oumar WANE, directeur technique d’une fabrique d’engrais et de pesticides naturels basée à Dakar au Sénégal.

Pour donner du tonus à la productivité agricole en général dans les localités  visitées, la mission a fait un don de petites échelles, de pioches, de pelles et de bâches.

Selon la représentante de l’ONG, l’objectif global de la mission est d’amener les jeunes à s’orienter vers l’agriculture, en vue d’éradiquer l’immigration irrégulière.

Mamadi CISSE, Correspondant régional/Mosaiqueguinee.com à Kankan

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top