A LA UNE

Malaise entre le BPN et la sécurité du RPG : «on n’a ni moyens, ni reconnaissance !»

Des membres de la Brigade

A l’assemblée générale du RPG AEC ce samedi 19 août 2017, l’ambiance était tendue entre les responsables du Bureau Politique National (BPN) et les agents chargés de la sécurité du parti. On les appelles la brigade nationale d’auto-défense du parti.  

Ils se plaignent de l’indifférence du BPN face au décès d’un des    leurs, Aboubacar Fatou Soumah.  A peine commencée, l’assemblée présidée par la députée Zalikatu Diallo, a été interrompue par l’irruption de ces  agents mécontents.

Selon eux,  leur collègue était souffrant et il rentrait d’une réunion qu’ils ont tenue mercredi passé, au siège du parti, quand il est tombé dans un fossé.

«Le lendemain, c’est l’un de nos camarades qui l’a retrouvé dans le fossé. Ainsi, on l’a évacué au camp Alpha Yaya où il a bénéficié de ses premiers soins. Ensuite on l’a amené au camp Samory pour le reste de l’intervention. Mais malheureusement, il n’en n’a pas survécu. Tout le Financement a été assuré par Ousmane Damaro Camara, coordinateur des sections du RPG de Conakry. 

Hier nous avons informé le bureau politique national, du décès de notre collaborateur. Malheureusement, personne n’a assisté aux funérailles, excepté Ousmane Damaro. On n’a vu aucun responsable du parti. Cela nous a désagréablement marqués. Chaque samedi nous on abandonne nos activités pour venir au RPG ici, on n’a ni moyens, ni reconnaissance.

Si on perd un collaborateur et qu’on nous inflige une telle récompense de la part du bureau, on est vraiment dépassé. On va prendre nos responsabilités désormais», a expliqué Lounceny Diabaté, porte-parole de la «brigade».

Dès la reprise de l’assemblée, la présidente de séance, Zalikatou Diallo, a demandé à l’assistance d’observer une minute de silence en la mémoire des victimes des récents événements en Sierra Leone et au Burkina Faso. Elle a totalement ignoré le cas du vigile disparu dont on venait de parler.

Prenant la parole à la fin de la rencontre, la coordinatrice du parti, Hadja Nantou Chérif Konaté qui a déploré l’absence des membres du bureau politique à ce décès, a sollicité une réunion du bureau afin de prendre une mesure par rapport à cette situation. «Nous allons nous réunir avec les vigiles pour demander pardon», a déclaré Hadja Nantou.

Le défunt est un célibataire âgé de 25 ans. Il était membre du RPG depuis 2010, nous dit-on.

Mamadou Sagnane

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top