Actualités

Primes du personnel de l’enseignement supérieur : la colère des enseignants assistants ne faiblit pas

Issus de plusieurs universités et instituts publics, les enseignants assistants, réunis dans un collectif, intensifient la mobilisation contre la dernière réforme du ministre en charge de l’Enseignement Supérieur. Ils étaient à nouveau en conclave ce mardi, 29 août 2017, à l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry (UGANC).

Ils protestent contre ce qu’ils qualifient de marginalisation par leur ministère de tutelle, qui a procédé à l’augmentation des primes des enseignants du supérieur en ne tenant pas compte de leur catégorie. Au cours de cette rencontre, ces frustrés ont réitéré leur menace d’entrainer une rentrée universitaire pas stable.

Selon leur porte-parole, la semaine dernière, ils ont rencontré le ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, entouré de son cabinet. Cette rencontre, regrette-t-il, n’a pas été fructueuse. Abdoulaye Yéro Baldé leur aurait signifié tout simplement qu’il n’est pas en mesure de faire face à leur situation.

«Si nos revendications ne sont pas satisfaites, nous avons déjà indiqué dans le courrier adressé au ministre, il ne faut pas qu’on s’attende à une rentrée universitaire paisible », menace Mohamed Kaba, porte-parole des enseignants assistants.

Il faut rappeler que dans leur courrier, ces assistants, au nombre de 4.500 personnes selon leurs statistiques, demandent entre autres, le relèvement de leur prime, comme ce fut le cas pour les maîtres assistants, les maîtres de conférence et les professeurs.

Mamadou Sagnane

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top