A LA UNE

Accueil de Siaka Barry : «A bas la médiocratie», dit le prédécesseur de Bantama Sow

«Vive la jeunesse !  Vive le mérite! Vive l’excellence ! A bas la médiocratie ! La jeunesse de Guinée a compris désormais qu’elle a une mission historique à jouer pour sa nation». C’est par ces mots que le désormais ex-ministre de la Culture, des Sports et du Patrimoine Historique, accueilli en fanfare aux environs de 21 heures hier, mardi 29 août 2017, au terrain de proximité de Lambanyi, commune Ratoma, a entamé son discours.

L’homme consacre quelques mots au Président Alpha Condé, avant de se venter de ce qu’il dit avoir accompli à la tête de ce département qu’il laisse dans les mains de Bantama Sow. «…mon successeur qui va abattre un travail dont les premiers jalons ont été posés par mon équipe et moi», lâche Siaka Barry.

Sur les réseaux sociaux, beaucoup ont critiqué ce décret qui fait remplacer Siaka Barry par Bantama Sow. L’ex-ministre  pense qu’on est en démocratie, qu’on ne peut pas donc en vouloir à ces personnes. «On est en démocratie, l’opinion publique s’exprime comme elle entend», déclare-t-il.

Même si, plus loin, il reconnait que «le pouvoir décisionnaire qui consiste à prendre un décret, est un pouvoir discrétionnaire qui appartient au Président de la République, et qui ne doit pas donc faire l’objet  de polémique».

«Tout ce que j’ai vu à travers ça, c’est que j’ai vu une jeunesse qui est déterminée à apporter son soutien au minimum que j’ai pu poser comme jalon et le minimum que j’ai obtenu comme résultat. Et c’est le lieux pour moi de remercier cette jeunesse là pour cette solidarité et pour cet élan d’accompagnement vis-à-vis de ma mission», conclut-il.

 

Alhassane Djigué, envoyé spécial.

 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top