A LA UNE

Vers une crise politique/réunion d’urgence de l’opposition : «il est possible que les manifestions soient intensifiées»

A l’occasion de la dernière session du comité de suivi de l’accord du 12 octobre, la CENI a dévoilé son avant-projet de chronogramme pour les élections communales. Selon le document de l’institution électoral, il est pratiquement impossible d’organiser ces élections avant fin 2017.

Interrogé par un reporter de Mosaiqueguinee.com ce mardi, 12 septembre 2017 en marge de la cérémonie de clôture de la session extraordinaire de l’Assemblée Nationale, le député Aboubacar Sylla, porte-parole de l’opposition républicaine, a fait savoir que compte tenu de ces derniers développements qui amenuisent les chances de voir ces élections se tenir cette année, l’opposition républicaine se réunira dans les 48 heures.

«Une réunion de l’opposition républicaine va se tenir dans les 48 heures. Nous allons probablement tenir compte des derniers développements, à savoir qu’on est à nouveau arrivé dans une impasse  et que les élections locales ne sont pas tenables avant la fin de cette année. L’audit du fichier n’est pas non plus engagé à cause de petites divergences pas très importantes mais qui demeurent quand-même», a dit le porte-parole de l’opposant.

«On est dans une situation extrêmement contentieuse encore, il est possible que les manifestions soient confirmées, voir intensifiées», a ajouté le président de l’Union des Forces pour le Changement.

L’opposition, avant ces derniers développements, l’opposition avait planifié une série de manifestations pour demandé l’application de l’accord du 12 octobre.

Marly Sall

 

 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top