A LA UNE

Renouvellement des bureaux de l’ordre des pharmaciens : Les élections fixées à ce samedi, Fodé Oussou s’y opposerait

Sous l’égide du ministère de la santé, leur tutelle, les pharmaciens de Guinée, se donnent rendez-vous ce samedi 14 octobre 2017, au palais du peuple, à Conakry, pour renouveler les bureaux des différentes sections de leur Ordre.

Il n’y a pas eu d’élections au sein de cet ordre depuis 12 ans, alors que le mandat des bureaux des différentes sections, est de seulement deux ans, renouvelable.

Selon nos informations, une trentaine de candidatures, ont été reçues par la commission d’organisation de ces élections.

Si jusqu’à il y a quelques jours, cette commission avait travaillé en toute sérénité avec tous les acteurs, pour préparer au mieux ces élections, il faut dire qu’un courrier pris par le président sortant de l’Ordre, Dr Fodé Oussou Fofana, par ailleurs vice-président de l’UFDG, courrier adressé aux pharmaciens, est tombé comme un cheveu dans la soupe.

Selon nos sources, dans son courrier, Dr Fodé Oussou aurait informé les pharmaciens de Guinée, que les élections de ce samedi, n’auraient pas lieu, au motif que les critères d’éligibilité, pourtant définis de manière consensuelle, a-t-on appris, auraient été biaisés.

Faux, rétorquent plusieurs acteurs non des moindres du secteur pharmaceutique de Guinée. Ces derniers pointent plutôt une certaine mauvaise foi chez le président sortant Dr Fodé Oussou Fofana, qui verrait d’un très mauvais œil ces élections.

On apprend que le Dr Fodé Oussou, aurait fait de la résistance jusqu’au bout, pour saborder ces élections, en vain !

Le ton avait été donné par le ministre Abdourahamane Diallo, qui en a fait un point d’honneur et qui ne s’est jamais laissé influencer par quoi que ce soit.

Au finish, c’est cette volonté exprimée de manière nette par le ministre Diallo, qui se matérialisera ce samedi, par la tenue de ces élections, qui se solderont par le renouvellement des instances de l’Ordre national des pharmaciens de Guinée.

D’autres ordres professionnels devraient suivre. C’est du moins, l’ambition affichée par le ministre Abdourahamane Diallo.

Demba

 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top