A LA UNE

Enseignement Supérieur/vers une rentrée timide : une partie du personnel est en colère

Les universités guinéennes rouvrent leurs portes ce lundi 16 octobre au compte de l’année académique 2017-2018. Cette reprise des cours risque d’être fortement perturbée dans les institutions publiques dont une partie du personnel enseignant menace de jouer au boycott.

L’arrêté  conjoint des deux  ministres en charge de l’Enseignement Supérieur et de l’Economie, accordant des primes  à certains enseignants de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, n’a pas fait que des heureux.

Les Enseignants assistants  et les  assistant-attachés de recherche, protestent contre  leur « marginalisation »  par cette mesure ministérielle qui ne les prend pas en compte.

Ousmane Touré et Mohamed Kaba, porte-paroles de leur collectif constitué à cet effet, ont été reçus dans l’émission Café Débat chez nos confrères de Gangan TV. Selon leurs explications, cet arrêté viole  le décret 176 de 1989, relatif à l’organisation et  au fonctionnement des institutions d’enseignement supérieur.

C’est pourquoi, disent-ils, ils décident de ne pas aller dans les universités ce 16 octobre. Ils n’y mettront les pieds que lorsque leur situation sera réglée.  

Il faut donc s’attendre à une reprise timide  le Lundi prochain, étant donné que les enseignants assistants en colère seraient au nombre de 2500 au moins. Il abattent le maximum du boulot dans les universités du pays, nous dit-on. Yéro Baldé prendra-t-il ce risque ?

Wet and see……

Mamadou Oury Diallo Mosaiqueguinee.com    

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top