A LA UNE

Droits de l’homme : quand le président de l’INIDH accable Malick Sankon

Lors de la dernière assemblée générale du RPG, le Directeur Général de la Caisse Nationale de la Sécurité Sociale (CNSS), Malick Sankon, aurait déclaré qu’il a constitué un groupe de 3000 jeunes.  

Interpellé sur ce sujet par nos confrères de la radio Lynx FM dans l’émission  Oeil de Lynx de ce mardi, 17 octobre 2017, le président de l’Institution Nationale Indépendante des Droits Humains (INIDH), Dr Mamady Kaba, a condamné ces propos.  

« Le recrutement de ces 3000 miliciens par Malick Sankon  démontre que les choses sont en train de s’éclaircir petit à petit dans ce pays. En ce sens que lors des manifestations, on assiste souvent aux accrochages entre manifestants et  contre-manifestants« , a signalé Dr Mamadi Kaba.

Poursuivant ses propos , l’invité de nos confrères a également affirmé qu’il pointe un doigt accusateur  sur le Directeur Général de la CNSS par rapport aux violences survenues dans les dernières manifestations politiques. 

A rappeler que dans cette déclaration attribuée au Directeur Général de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS), l’homme aurait quand même laissé savoir que la constitution de ce groupe ne date même pas d’une semaine. Aucune manifestion politique n’a été organisée au cours des sept derniers jours à Conakry.

Hassane Kolié

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top