A LA UNE

Accord politique du 12 octobre 2016 : une mission des signataires et de la communauté internationale séjourne à Kankan

Informer et sensibiliser les forces  vives, les démembrements de la CENI et les administrateurs territoriaux à la base sur les véritables enjeux de l’accord politique du 12 octobre, tel est le but de cette tournée de représentants des signataires dudit accord à Kankan avec à leur tête, Général Bourema Condé, le président du cadre de suivi dudit accord.

Il avait à ses cotés, l’ambassadeur des Etats-Unis en Guinée Dennis B. Hankins,le représentant des partis de la mouvance presidentielle et de l’opposition.

 La rencontre s’est déroulée à l’amphithéâtre de l’université Julius Nyéréré ce mercredi 18 octobre 2017. Dans un discours marathon, General Bourema Condé a campé l’historique dudit accord politique et dressé le bilan à mi-parcours  dans le cadre de sa mise en application. Selon lui, contrairement aux quatre précédents accords, celui du 12 octobre 2016 a connu d’énormes progrès. Il a ensuite cité :  

1-le lancement de l’appel d’offre pour le recrutement du cabinet d’audit du fichier électoral

 2-l’adoption et la promulgation du code électoral et du code des collectivités locales  

3-l’organisation des ateliers régionaux et la vulgarisation du code de déontologie de l’autorité administrative territoriale avec la participation de la mouvance, de l’opposition, de la société civile et les experts des différentes commissions du comité de suivi

 4-la libération de tous les prisonniers détenus lors des manifestations politiques de 2016

 5- les missions d’information et de sensibilisation des acteurs locaux sur l’accord politique

 6-la participation de la CENI aux sessions des travaux des comités de suivi

 7-la mobilisation du ministère de la communication et de la Haute Autorité de la communication pour l’accès équitable des partis politiques aux medias publics

 8-l’identification en cours par la commission d’indemnisation des victimes réelles des pillages concernés par l’accord politique  

9-l’autorisation des manifestations de rue encadrées

 10-la participation effective des représentants de la société civile et de la communauté internationale au plus haut niveau à toutes les sessions du comité de suivi

 11-la tenue régulière des sessions du comité de suivi et les travaux quotidiens techniques.  

Nous y reviendrons!  

Mamadi CISSE, correspondant regional, Mosaiqueguinee.com

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top