Actualités

Respect des normes environnementales et sociales : lancement à Boké d’un processus d’évaluation des sociétés minières 

Une mission conjointe des minières des Mines et de l’Environnement  a séjourné ce jeudi, 19 octobre 2017 dans la ville de Boké. Ahmed Sékou Keita et Seydou Barry Sidibé, respectivement Chef de cabinet du ministère des Mines et Secrétaire Général du ministère de l’Environnement, des Eaux et Forets, ont conféré avec les autorités régionales, préfectorales, le député uninominal de Boké et des représentants de cinq sociétés minières concernées par cette phase de démarrage à savoir GAC, la SMB, la CBG, COBAD et AMR.

C’est dans le cadre du lancement d’un processus visant à évaluer les sociétés minières établies en République de Guinée, en matière de respect des normes environnementales et sociales.

«Il a été constaté que tous ces mouvements des populations à Boké, sont dus en grande partie à un manquement dans le cadre de la mise en œuvre effective des plans de gestion environnementale et sociale. Un bureau d’étude a été recruté, le cabinet Louis Berger, pour faire l’évaluation de l’état de mise en œuvre des plans de gestion environnementale et sociale, relever les lacunes et proposer des solutions», a mentionné le Secrétaire Général du ministère de l’Environnement.

Le chef de cabinet du ministère des Mines et de la Géologie, M. Ahmed Sékou Keita, a tenu à préciser que le processus ne concerne pas que la zone de Boké, il est national.

Chef de cabinet ministère des Mines et de la Géologie

«Le cabinet recruté va produire des rapports par société. Ces rapports seront transmis à nos deux départements. En ce moment, nous allons examiner ces rapports et voir les mesures à prendre pour que ces sociétés respectent les normes environnementales et sociales», a rassuré Ahmed Sékou Keita.

Le cabinet recruté à cet effet par le gouvernement guinéen, évaluera également les structures chargées du contrôle de la mise en œuvre de ces plans. Il s’agit entre autres des comités préfectoraux de gestion environnementale et sociale dont le fonctionnement est sérieusement en panne, et le Bureau Guinéen d’Etude d’impact environnemental et social qui souffre d’un manque de moyen.

C’est d’ailleurs devant des experts dudit cabinet, que cette rencontre a eu lieu au gouvernorat de Boké.

Ces sociétés, a réitéré le gouverneur de la région administrative de Bokéavant de saluer cette initiative du gouvernement Youla à travers ces deux ministères, doivent se soumettre à leurs obligations relevant du plan de gestion environnementale et sociale.

Thierno Amadou M’Bonet Camara, de retour de Boké.

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top