Actualités

Retard dans l’organisation des élections locales en Guinée : Bouréma Condé charge Bakary Fofana

Ce jeudi 19 octobre 2017, le ministre de l’administration du territoire, président du cadre de dialogue politique guinéen et président du comité de suivi de l’accord du 12 octobre 2016, a séjourné à Labé.

Le général Bouréma Condé a évoqué la participation de la CENI aux sessions du comité de suivi du dialogue politique.

S’il a reconnu que la CENI actuelle participe à tous les travaux du comité, il a aussi indiqué que la CENI version Bakary Fofana s’est toujours camouflée derrière son indépendance pour briller par son absence aux sessions du comité de suivi du dialogue.

«Chaque fois que nos courriers ont été envoyés à la CENI, nous avons reçu une lettre en répétition nous disant que nous sommes une institution indépendante, nous ne pouvons pas prendre part, à cause de notre neutralité, aux travaux du comité de suivi », a-t-il révélé, ajoutant que le comité a connu cet ouvrage.

Sans citer un seul nom, il a indiqué que Dieu faisant bien les choses pour le peuple de Guinée, les commissaires de la mouvance et de l’opposition, tous confondus, ont mis en minorité le président de la CENI d’alors et ont élu un autre président.

Et depuis l’avènement de ce dernier, le Comité a tenu quinze sessions. Jamais, l’institution électorale ne s’est absentée.

Mieux, elle apporte une réponse à toutes les questions, à toutes les préoccupations. C’est ce qui a abouti à l’annonce de la date du 4 février 2018.   

De Labé, Ousmane Tounkara

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top