Actualités

Festivités tournantes de l’indépendance : Piqué au vif, le député uninominal de Labé, se lâche

En marge d’une récente mission d’explication du niveau de mise en œuvre de l’accord politique du 12 octobre, l’annonce d’une prochaine candidature de la région de Labé, pour accueillir à son tour, les festivités tournantes de l’indépendance de la Guinée, a focalisé les attentions.  Sollicités par plusieurs citoyens, le Gouverneur Sadou Keita et le ministre de l’administration du territoire, le Général Bouréma Condé, ont été dû faire face à de nombreuses questions.

Tour à tour, ils ont été amenés à répondre à une question qui taraude les esprits à Labé, celle de savoir pourquoi jusqu’à présent, la région de Labé, n’accueille toujours pas les célébrations de la fête tournante de l’indépendance de la Guinée ?

Réagissant à cette question, le ministre de l’administration du territoire, va à son tour, demander à la personne qui a posé la question, pourquoi Labé n’a jusqu’à présent pas abrité la fête, s’il est que Mamou, Pita et Dalaba, sont aussi des bastions au service de l’UFDG ?

Le gouverneur lui dira qu’il va mobiliser tous les préfets, tous les maires et toutes les notabilités pour aller voir le président Alpha pour dire que la fête a tourné, qu’elle est venue jusqu’à Mamou, maintenant qu’il est venu le temps que cette fête soit donnée à Labé.

En réaction, Cellou Baldé, député uninominal de Labé, a dégainé : « J’ai sillonné les préfectures de Faranah, de Nzérékoré et de Kankan avec le ministre de l’administration du territoire. Même si c’est pas lui qui distribue mais c’est son département qui passe les marchés, parce que la stratégie de la fête tournante adoptée par le président de la République c’est pour développer les circonscriptions  territoriales, c’est mon devoir de vous rappeler que pendant le 7 ans du pouvoir du Pr Alpha Condé, notre préfecture n’a rien bénéficier de visible parce que Labé est non seulement la capitale d’une région administrative mais aussi la capitale d’une région naturelle donc qui est au même niveau que Kankan, N’Nzérékoré et Boké.

Donc il est de votre devoir de faire en sorte qu’avant la fin du deuxième et dernier mandat du Prince Alpha Condé, que Labé aussi connaisse cette fête tournante qui permettra quand même d’avoir un certain nombre d’infrastructures. Ce n’est pas une doléance.

Ce n’est pas de l’aumône, c’est un droit pour Labé et c’est un devoir pour vous de le faire. Que vous le fassiez, c’est votre devoir, que vous ne le fassiez pas, vous aurez manqué à un devoir. Que nous l’ayons à Labé, nous serons entrés en possession d’un droit. Si nous ne l’avons pas aussi, c’est un droit que vous ne nous aurez pas donné et vous nous resterez éternellement redevables ».

De Labé, Ousmane Tounkara

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top